DR Congo + 1 more

RD Congo : Bulletin d'information humanitaire - Sud-Kivu, du 6 au 12 janvier 2010

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Faits saillants

- Santé : Deux cas de la grippe H1N1 ont été diagnostiqués à Bukavu et des cas de choléra viennent d'apparaître à Mwenga.

- Protection : 1 657 incidents de protection des civils enregistrés au mois de décembre 2009, sur un total de 11 890 au cours de l'année 2009.

Contexte général :

Les opérations militaires se poursuivent au Sud-Kivu. Les opérations Kimya II ont officiellement pris fin le 31 décembre 2009, cédant la place aux opérations Amani Leo. Selon la MONUC, ces dernières vont mettre l'accent sur la protection des civils et ne vont concerner que quelques territoires. Par ailleurs, l'activisme des groupes armés est encore rapporté dans certains territoires avec une incidence négative sur la protection des civils.

Protection des civils

Dans le territoire de Mwenga, les villages éloignés de la route principale sont exposés aux attaques des hommes armés présumés combattants des Forces démocratiques pour le libération du Rwanda (FDLR) qui pillent des biens et violentent la population. Les militaires de FARDC auraient, quant à eux, établi des barrières illégales dans le même territoire.

L'établissement de barrières illégales est aussi décrié à Hombo, territoire de Kalehe. Selon des sources humanitaires, une barrière vient d'être érigée par cinq services de l'état congolais sur le pont Hombo, reliant Hombo nord à Hombo sud. Chaque passant serait sommé de payer cinq cents francs congolais (500Fc) par service et par traversée. La même situation est observée à Misisi, territoire de Fizi, où la 92ème Brigade des FARDC a érigé une barrière sur le tronçon Misisi - carrière. Les creuseurs d'or laissent mille francs congolais (1 000Fc) par passage. Les passants qui protestent sont soumis à des tortures et au paiement d'amende de cent mille francs congolais (100 000Fc).

Au Sud-Kivu, 1 657 incidents de protection ont été répertoriés pendant le mois de décembre 2009. Contrairement aux mois d'octobre (1 124) et novembre (1 427), la tendance a été à la hausse. Les extorsions de biens, les incendies et les pillages restent les incidents les plus commis dans les Territoires de Mwenga, Shabunda, Fizi, Kalehe et Uvira. Les auteurs sont en premier lieu les FARDC, ensuite les FDLR et enfin les autres groupes armés. Au total, 11 890 incidents de protection ont été commis au cours de l'année 2009.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.