DR Congo + 1 more

RD Congo - Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri & Tshopo Note d’informations humanitaires no.19 (31/10/2018)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Faits saillants

  • Près de 20 000 déplacés internes occupent des écoles dans le Territoire de Djugu.

  • Distribution de cash multisectoriel du PAM à plus de 50 000 bénéficiaires dans le Territoire de Djugu.

Aperçu de la situation

Les acteurs du secteur de la protection de l’enfance ont enregistré une centaine d’enfants non accompagnés à travers la ville de Bunia depuis plus d’un mois. Ces enfants vivant dans les sites de déplacés de Bunia se livrent à la mendicité et autres pratiques de délinquance pour survivre. Les acteurs humanitaires rapportent un gap important dans la prise en charge de la scolarisation des enfants dans les deux sites de Bunia. Par ailleurs, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a renouvelé son accord pour la poursuite des activités dans les Espaces Amis de l’Enfant (qui étaient déjà en cours de fermeture).

La Division provinciale de l’Enseignement a recensé, depuis le mois de septembre, 1 873 enfants déplacés hors système scolaire dans les sites des personnes déplacées à Bunia, Nizi et Kasenyi. Ces enfants non scolarisés ont été affectés par la crise de Djugu entre décembre 2017 et mars 2018. L’année scolaire 2017, à la faveur d’une assistance en éducation, l’ONG NRC à travers le programme RRMP, avait pu réintégrer plus de 4 000 enfants dans 17 établissements scolaires de Bunia. Le Comité Local Inter Organisation (CLIO) a recommandé à l’ONG AVSI de faire une évaluation rapide dans ces sites pouvant déboucher sur un plaidoyer pour couvrir le gap, notamment en termes de réintégration des enfants dans les écoles des milieux de déplacement ; d’organisation des cours de rattrapage ; de distribution des kits scolaires, éducatifs, etc. Par ailleurs, plus de 15 écoles sont toujours occupées par des personnes déplacées internes dans certaines localités de Djugu. Environ 20 000 personnes vivent dans ces établissements scolaires, perturbant ainsi la scolarité de près de 5 000 enfants de différents villages de Djugu. Au-delà de la question de l’occupation des écoles, d’autres besoins importants restent non couverts dans divers sites de déplacés.

Le 29 octobre, plus de 40 cases ont été incendiées dans la localité de Golo (plus de 100 km au nord de Bunia). Par ailleurs, aux environs de Lopa (plus de 40 km au nord de Bunia), 107 abris avaient pris feu dans le site de Godo 2. C’est la troisième fois au cours de cette année que des cas d’incendie ont été enregistrés dans ce site ; l’origine de ces incendies demeure difficile à déterminer. Par conséquent, ces incendies à répétition installent un contexte d’insécurité qui entraine un ralentissement du mouvement de retour dans les nombreux villages et provoque des déplacements préventifs.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.