DR Congo

RD Congo : Babakar Gaye à Bunia pour réconforter ses troupes

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le commandant de la Force de la MONUC, le général Babakar Gaye, était mercredi 12 novembre 2008 à Bunia, chef lieu du district de l'Ituri, pour reprendre contact avec les brigades déployées sur le terrain, après son retour dans la Mission.

Au cours de sa visite de travail, il s'est entretenu avec le commandement de la brigade composé des contingents pakistanais, marocain, bangladais, népalais et guatémaltèques ainsi que le bureau du personnel civil de la MONUC de Bunia.

Avant de se rendre à Bunia, le Général Gaye avait accompagné le même jour une mission de la Division des Affaires civiles de la MONUC (CAS) à Kiwandja, à quelque 62 kilomètres au nord de Goma, pour évaluer la situation de crise suite au départ des déplacés qui vivaient près d'une base de Casques bleus, indique le rapport de la Division.

A Kiwandja 90% de 6.000 personnes qui se réfugiaient dans ce camp sont retournées dans leurs villages craignant les menaces d'attaque de combattants du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) selon la mission de la Division.

La mission a constaté que le camp était presque complètement déserté de ses habitants. Le Général Gaye a donné des instructions pour que le périmètre de protection de ce camp soit renforcé et que tous les rassemblements du CNDP y soient empêchés. Bien plus, le commandant de la Force de la MONUC a ordonné des patrouilles régulières de la paroisse de Kiwandja o=F9 avaient trouvé refuge quelque 15.000 personnes.

Dans le même ordre d'idées, il a vérifié, avec CAS, la présence d'au moins 3.000 déplacés qui avaient fui la localité de Kibati vers Goma et ceux qui vivaient autour de la paroisse Notre Dame à Mabanga, Goma, et dans une école de ses environs.

D'après une Organisation non gouvernementale belge INUKA, la plupart des déplacés sont originaires de Kiwandja, Kibati, Rumangabo, Kalengera et Nyanzale dans le territoire de Rutshuru. Ils avaient fui les combats de Kibati au cours de ces deux dernières semaines.

Une cellule de protection d'urgence a décidé que dans le cadre de prévention d'arrivée de personnes déplacées à Goma, le camp Munganga soit préparé pour y installer les déplacés de Kibati. La MONUC s'emploie à réhabiliter 2 kilomètres de route qui mène vers ce nouveau site.