DR Congo

Rapport journalier de situation - Action sanitaire en situation de crise en RD Congo, 12 novembre 2008

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

LES POINTS SAILLANTS

Dernières informations sur l'action de l'OMS, des partenaires du secteur de la santé et sur les besoins sanitaires durant la crise actuelle au Nord Kivu:

- Pillages attribués à l'armée de la RDC dans le Nord Kivu: les coupables seront "châtiés", selon le gouvernement;

- Malgré le cessez-le-feu, l'insécurité permanente gêne l'assistance humanitaire aux déplacés;

- Reprise ce jour de la campagne de vaccination contre la rougeole au camp des déplacés de Kibati. L'OMS, l'UNICEF, le Ministère provincial de la santé et les autres partenaires appuient ces activités sur place.

MISE A JOUR SUR LA SITUATION

- La campagne de vaccination contre la rougeole qui avait été suspendue le vendredi 07 novembre 2008, suite à la brève reprise des hostilités entre les forces loyalistes et les troupes du mouvement armé de Laurent Nkunda dans la zone de Kibati a repris ce mercredi 12 novembre, avec intégration du vaccin anti polio monovalent (VPO), conformément à la recommandation des partenaires du secteur de la santé. Le Nord Kivu a été touché par un cas de poliovirus sauvage en avril 2008, notifi é parmi les déplacés internes. L'OMS, l'UNICEF, le Ministère provincial de la santé et d'autres partenaires apportent leur appui technique, fi nancier et logistique à ces activités de vaccination;

- Le Cluster santé a évalué ce jour à Goma les recommandations de la réunion précédente et a fait le suivi des activités sanitaires en réponse à la situation de la crise actuelle au Nord Kivu. Des modalités de distribution de l'assistance humanitaire en médicaments dans la province ont été également examinées. Malgré le cessez-le-feu, l'insécurité permanente continue à gêner l'assistance humanitaire aux familles déplacées du Nord Kivu;

- Suite à l'insécurité persistante, la vie et la santé des populations sont actuellement menacées par manque d'assainissement, d'eau potable, de nourriture, de soins de santé et par une possible fl ambée de choléra. Pour une réponse appropriée, l'OMS va recevoir de l' Italie 30 tonnes de médicaments et autres intrants qui arriveront à Goma le samedi prochain.