Rapport d'Evaluation Multisectorielle: Axe Ntuku – Nduma, Territoire de Shabunda, Province du Sud Kivu - Septembre 2019

Report
from ACTED, US Agency for International Development
Published on 15 Sep 2019 View Original

Contexte

L’axe Ntuku - Nduma est situé dans la chefferie de Bakisi, territoire de Shabunda, groupement de Bamuguba-Nord, zone de santé de Lulingu, appartenant à la province du Sud-Kivu.

Depuis le 15 août 2019, la traque des miliciens résistants Mai-Mai est en cours par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Les ménages qui résidaient encore dans la zone d’opération ont été obligés de vider progressivement cette zone pour ne pas être pris pour cibles. Il faut noter que certains miliciens ont préféré quitter volontairement la forêt, tandis que d’autres ont refusé de se rendre volontairement. Cette traque des miliciens Mai-Mai par les FARDC a occasionné un mouvement de population d’environ 833 ménages déplacés qui se sont dirigés sur l’axe Ntuku - Nduma, dans les villages de Wameri, Ntuku, Musweli Byundu, Musagi, Pula, Lolo, Tchankombe, Nguni, Kwansenga, Byonga, Nyambembe, et Nduma.

Le 16 août 2019, les autorités locales, les leaders locaux et la SYNADEL (Synergie des Associations de Développement de Lulingu) présents sur place ont confirmé la présence de personnes déplacées dans le groupement de Bamuguba-Nord dans la zone de santé de Lulingu. Cette alerte a été validée par OCHA en date du 21 août 2019, au cours de la réunion de la CMP (Commission des Mouvements de Populations) et partagée à toute la communauté humanitaire pour une éventuelle évaluation des besoins de la population affectée.

Avec le soutien des agences OFDA et Food For Peace (FFP) de l’USAID, ACTED, dans le cadre du projet intitulé « Emergency multisectoral response in food assistance and nonfood items to affected people, especially displaced and returnees in South Kivu and Maniema Provinces, Democratic Republic of the Congo », a organisé une évaluation multisectorielle du 12 au 19 septembre 2019 dans les villages d’accueil des déplacés dont Wameri, Ntuku, Musweli Byundu, Musagi, Pula, Lolo, Tchankombe, Nkuni, Kwansenga, Byonga, Nyambembe et Nduma, dans le territoire de Shabunda. Cette évaluation avait pour but de collecter les informations liées aux vulnérabilités de la « Intervention d'urgence multisectorielle en matière d'aide alimentaire et d'articles non alimentaires en faveur des personnes les plus vulnérables, en particulier les personnes déplacées et les retournés dans les provinces du Sud-Kivu et du Maniema, République démocratique du Congo » population en termes de sécurité alimentaire, Articles Ménagers Essentiels (AME) et abris, Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), santé, protection et éducation des populations affectées par les conflits afin de partager les mises à jour avec la communauté humanitaire intervenant dans la province du Sud Kivu.

Par ailleurs, la situation sécuritaire de l’axe est relativement calme et la zone est sous contrôle des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de la Police Nationale Congolaise (PNC) qui sont positionnées dans les villages de Lolo, Nkuni, Nyambembe et Nduma.

Aucun acteur humanitaire n’est présent dans la zone au moment de l’évaluation, L’axe évalué est couvert partiellement par le réseau Vodacom qui est opérationnel uniquement (fonctionnement par énergie solaire) dans la cité de Nyambembe. Les autres villages utilisent des réseaux téléphoniques qui ne sont fonctionnels qu’à des points précis (le réseau ne fonctionne pas partout). Il n’existe pas de service de transfert mobile ou d’agence de transfert/institution bancaire dans la zone évaluée.