DR Congo

Rapport d’Evaluation Multisectorielle: Axe Libenge - Zongo - Dongo, Territoire de Libenge, Province du Sud - Ubangi, Décembre 2019

Attachments

Contexte

Au cours du deuxième semestre 2019, la République Démocratique du Congo a enregistré des inondations dans sa partie Ouest, notamment dans la Province du Sud Ubangi et plus particulièrement dans les localités qui longent la rivière Ubangi.

En effet, le 22 octobre 2019, plusieurs pluies diluviennes se sont abattuessur plusieurs localités se trouvant au bord de la rivière Ubangi et du fleuve Congo dans la Province du Sud Ubangi. Cette crue de la rivière Ubangi a touché la ville de Zongo et les localités riveraines dans les territoires de Libenge et Kungu, provoquant des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants. De nombreuses habitations ont ainsi été endommagées, de même que des champs et cultures qui ont été dévastés et des biens emportés. Cette situation a sinistré 5 1371 ménages, dont la plupart se sont abrités sur la terre ferme en haute altitude au bord de la rivière, tandis que d’autres se sont déplacés dans des familles d’accueil, dans les villages voisins. Les victimes de cette catastrophe ne sont pas seulement des réfugiés. On y enregistre aussi et surtout des autochtones qui sont également obligés de fuir la menace de ces inondations.

Au vu de cette situation, l’UNHCR, conjointement avec la CNR (Conseil National pour les Réfugiés) et les organisations AIDES (Action et Intervention pour le Développement sur l’Encadrement Social) et ADSSE (Association pour le Développement Social et la Sauvegarde de l’Environnement) en collaboration avec le gouvernement provincial du Sud Ubangi, ont organisé une descente sur le terrain du 28 au 29 octobre 2019 afin d’évaluer la situation qui prévaut dans les localités touchées, notamment les localités de Kusa, Momie, Saratuma, Batanga et Libenge.

Avec le soutien de la Commission Européenne (ECHO) ACTED, dans le cadre du projet intitulé « Réponse flexible aux crises humanitaires et mouvements de population en RDC – Réflex 2 » a organisé une évaluation multisectorielle, du 27 novembre au 5 décembre 2019, dans les localités de Zongo ville, Libenge ville, Libenge Sud, Libenge Centre, Makengo et Dongo dans le territoire de Libenge, en province du Sud - Ubangi dans le but de ressortir les vulnérabilités des populations sinistrées par les inondations en sécurité alimentaire, articles ménagers essentiels (AME), en Eau Hygiène et Assainissement (EHA), en santé et protection.

La situation sécuritaire de l’axe est relativement calme et la zone est sous contrôle de la Police Nationale Congolaise (PNC) et des éléments des Forces Armées de La République Démocratique du Congo (FARDC) qui sont positionnés dans les localités de Libenge, Dongo, Makengo, Mawuya et Zongo.

Des acteurs humanitairessont présents dans la zone sous la coordination d’OCHA dans le but d’apporter prochainement une aide humanitaire dans les localités affectées : il s’agit du PAM, de la FAO, de l’UNHCR, de l’UNICEF, de SAD AFRICA (partenaire de l’UNHCR dans les camps de réfugiés), d’ACF, d’ADSSE (partenaire de l’UNHCR), d’AIDES (partenaire de l’UNHCR) et de la Croix Rouge Congolaise.

Il est à signaler qu’aucun acteur humanitaire n’est présent dans les localités de Dongo et Makengo.

L’axe évalué est difficilement couvert par les réseaux Orange à Libenge, Vodacom, Orange et Airtel à Dongo et Zongo. Des services de transfert mobile (M’Pesa) sont présents dans les villages de Dongo, Libenge et Zongo L’axe Libenge – Dongo - Makengo est accessible à tous les engins roulants en saison sèche mais difficilement accessible en saison des pluies suite à la présence de plusieurs bourbiers, mais à noter qu’il existe d’autres pistes alternatives praticables qu’à motos. L’axe Libenge – Zone est praticable par tous types de véhicules (camion, moto, vélo, etc.), en toutes saisons et par bateau, ou speed boat.