DR Congo + 6 more

Réunion ministérielle des états signataires et des garants de l’accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et la région

Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Les Ministres des Affaires étrangères et les représentants des États signataires de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et la région se sont réunis à Addis Abéba, en Ethiopie, le 28 janvier 2016, en marge de la 28ème Session ordinaire du Conseil exécutif de l'Union africaine. Les Nations unies, l'Union africaine (UA), la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) et la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) étaient représentées à la réunion, en leur qualité de garants de l’Accord-cadre. La réunion était présidée par le Ministre des Affaires étrangères de l'Angola, avec le soutien du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA et de l'Envoyé spécial des Nations unies pour la région des Grands Lacs.

Les participants à la réunion ministérielle ont suivi une communication sur les récents développements politiques et sécuritaires en RDC, au Burundi, en République centrafricaine (RCA) et au Soudan du Sud.

La réunion s’est félicitée des récentes élections en Tanzanie, ainsi que des progrès accomplis dans le processus de paix au Soudan du Sud. Elle s’est également félicitée des progrès accomplis dans le processus de paix en RCA, et a exhorté les parties à poursuivre leurs efforts.

Les participants ont exprimé leur plein appui au dialogue en cours sur le Burundi sous les auspices de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE). Ils se sont également félicités de la décision prise par le Gouvernement de la RDC de reprendre la planification et les opérations militaires conjointes avec la MONUSCO, en vue de la neutralisation des forces négatives, notamment les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR). Ils ont en outre appelé la CIRGL, en coordination avec le Gouvernement de la RDC, de la SADC et des Nations unies, à organiser une réunion des Ministres de la Défense pour examiner les progrès accomplis dans la neutralisation des forces négatives. Ils ont approuvé la recommandation du Comité d'appui technique (CAT) de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération encourageant les Garants à tenir des consultations avec les Gouvernements de la RDC, de l’Ouganda et du Rwanda et le coordonnateur désigné de l'ex-M23, afin de surmonter les obstacles à la pleine mise en œuvre de la Déclaration de Nairobi, en particulier le rapatriement des anciens membres de l'ex-M23. En ce qui concerne le renforcement des mécanismes de gouvernance de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération, la réunion a recommandé que les futures réunions du Mécanisme régional de suivi (ROM) soient dissociées du Sommet de l'UA et de l'Assemblée générale des Nations unies, afin de s’assurer que les chefs d'État et de Gouvernement des États signataires leur consacrent toute leur attention, et participent activement aux discussions sur la mise en œuvre de l’Accord-cadre. La réunion a également recommandé que les futures réunions du ROM soient précédées par les réunions des Ministres des Affaires étrangères des États signataires, afin de jeter les bases des discussions et des décisions qui seront prises par les chefs d'État et chefs de Gouvernement.

En ce qui concerne les préparatifs en cours pour la Conférence sur l'Investissement du secteur privé dans la région des Grands Lacs, qui se tiendra à Kinshasa, en RDC, les 24-25 février 2016, les participants se sont félicités des mesures prises en vue de la tenue de la Conférence et ont encouragé les États signataires à y participer activement, au plus haut niveau.

Les participants ont demandé que les recommandations de la réunion ministérielle soient soumises à l’examen des chefs d'État et de Gouvernement de la CIRGL, lors de leur prochain sommet prévu le 12 février 2016.

Enfin, les participants ont exprimé leur gratitude au Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA et à l'Envoyé spécial des Nations unies pour la région des Grands Lacs pour l’organisation de cette réunion ministérielle et ont remercié la Commission de l'UA de l’avoir accueillie.