DR Congo

République Démocratique du Congo: Rapport Inondations (14 mai 2020)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Plus de 500 000 personnes affectées par des inondations

  • ITURI: Dégradation de la situation humanitaire depuis plusieurs mois

  • La crise humanitaire avant la Covid-19

RÉPONSE D'URGENCE

Plus de 500 000 personnes affectées par des inondations

Plus de trois semaines que des pluies torrentielles se déversent sur Uvira et ses régions, occasionnant des inondations et d’importants dégâts matériels. Dans un récent rapport d’évaluation du cluster Sécurité Alimentaire, avec l’appui des autorités et d’une ONG locale, au moins 64 000 personnes sont à risque de famine , parce qu’ayant perdu leurs réserves de nourritures et la quasi-totalité de leurs moyens de subsistance dans les inondations qui affectent le Territoire d’Uvira depuis le 13 avril.

Ce rapport indique aussi qu’au moins 7 220 maisons ont été détruites et plus de 86 000 personnes sont sans-abris ;au moins 40 sites d’hébergement sont ouverts dans lesquels près de 37 000 personnes y sont installées. Le nombre et la promiscuité des personnes induit de nombreux besoins en abris, accès à l’eau potable, douches et latrines d’urgence. Au moins 5 000 familles d’accueil hébergent près de la moitié de la population sinistrée, occasionnant une pression sur les ressources en eau et hygiène de ces familles.

Uvira et Fizi étant des zones endémiques de choléra, le contexte actuel augmente les risques de nouvelle flambée. Pour l’instant, la prise en charge et la prévention du choléra sont exécutées par de nombreuses organisations les activités de promotion de l’hygiène et d’assainissement. Les défis à court et moyen termes restent l’assainissement d’une dizaine de centres de santé et hôpitaux inondés ainsi que la reconstruction des latrines des écoles détruites par les inondations.

Dans le Territoire de Kailo, province du Maniema, une centaine de maisons ont été emportées par des averses orageuses dans la dernière semaine d’avril, faisant plus de 750 nouveaux sans-abris. Ceci porte à au moins 27 500 le nombre total de personnes affectées par les catastrophes naturelles entre mi-mars et fin avril dans la province, alors que les territoires affectées, Kindu et Kailo, abritent toujours plusieurs milliers de personnes déplacées sans assistance humanitaire depuis janvier 2020.

Plus de 50 points de chloration de l’eau et trois stations d’épuration installées sur les rivières Mulongwe et Kamvivira permettent de couvrir les besoins d’au moins 60 000 personnes ; trois autres stations d’épuration seront installées mais l’offre en eau potable est loin de couvrir les besoins de la population d’Uvira estimée à plus de 300 000 habitants. Depuis plus de trois semaines, la distribution d’eau à Uvira est suspendue suite aux dégats sur les installations de la REGIDESO.

Depuis le 9 mai, au moins 2 000 ménages ont reçu une aide alimentaire des autorités congolaises, aide qui sera complétée par des interventions du Cluster Sécurité Alimentaire. Les capacités actuelles disponibles pourront couvrir les besoins de près de 10 000 ménages sur les 15 000 ménages sinistrés et les familles d’accueil affectés par les inondations dans Uvira, Fizi et la Plaine de la Ruzizi. Au Maniema, en complément de l’aide des autorités gouvernementales à 500 ménages sinistrés des inondations de mars 2020 à Kindu et régions dans la province du Maniema, l’ONG Conseil Norvégien pour les réfugiés (NRC) a démarré le 7 mai un projet d’assistance à environ 4 000 ménages à Kindu, à Kailo, à Punia et à Kasongo ;’l’ONG CHRISTIAN- AID, quant à elle, cible au moins 1 400 ménages victimes des inondations du 27 avril 2020 dans la commune rurale de Salamabila.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.