DR Congo

République démocratique du Congo Rapport de situation, 21 juin 2019

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Le Fonds humanitaire: Une assistance multisectoriellle dans un environnement toujours changeant
  • La Tshopo, la province oubliée
  • Renforcer la protection communautaire, une nouvelle approche d’aide aux vulnérables dans le Masisi
  • Tanganyika : Résurgence des conflits communautaires, frein à l’action humanitaire

RÉPONSE D'URGENCE

Le Fonds Humanitaire: une assistance multisectorielle dans un environnement toujours changeant Dix pays donateurs ont contribué Fonds Humanitaire en 2018, permettant ainsi aux acteurs humanitaires de répondre aux besoins urgents d’au moins 2,54 millions de personnes, dont 2,11 millions de femmes et d’enfants. C’est une des conclusions du Rapport Annuel 2018 du Fonds Humanitaire en République Démocratique du Congo, publié en mai 2019. Avec 67,9 millions de dollars alloués en 2018, Le Fonds a rendu possible la mise en œuvre de 125 projets humanitaires via 62 partenaires, notamment dans des zones où l'accès aux services de base est limitée. Les activités réalisées dans les régions d’intervention ont bénéficié à tous les secteurs[1] cibles de la réponse humanitaire.

Maintenir le cap du partenariat en 2019

En 2019, le Fonds continue à assister les populations les plus vulnérables en travaillant conjointement avec ses partenaires pour répondre aux besoins prioritaires, faisant de ce mécanisme financier -le plus ancien de tous les fonds- un outil crucial pour l’action humanitaire en RD Congo. Depuis le début de l’année, la coordonnatrice humanitaire a approuvé trois allocations d’un montant total de 56,6 millions de dollars.

En janvier, 45,2 millions de dollars ont été alloués, permettant à 36 partenaires d’exécuter des projets d’assistance multisectorielle sur le long terme. Ces activités lancées en mai ont pour objectif, entre autres, d’appuyer les populations retournées et les communautés déplacées, de prévenir les épidémies de choléra, tout en soutenant les mécanismes communautaires existants. Certains projets visent également à soutenir l’assistance dans les domaines de l’éducation et de la protection des enfants. Face aux infrastructures routières endommagées, plusieurs activités sont mises en place pour restaurer l’accès. Plus d’un million de personnes bénéficieront de cette assistance.

En mars le Fonds a alloué 1,4 million de dollars en réponse à la crise de Yumbi, dans la province du Maï-Ndombe. Le conflit survenu fin décembre 2018 dans cette zone de santé a entraîner la mort de plusieurs centaines de personnes et provoqué des déplacements de personnes. La situation nécessitait une réponse dans tous les domaines, avec comme priorités l’aide alimentaire, l’eau, hygiène et assainissement, la protection et la santé. Le financement vise à améliorer l'accès et la qualité des soins de santé et des services de protection, bénéficiant à plus de 30 000 personnes.

Soutenir les zones affectées par l’épidémie d’Ebola

Fin mai, le Fonds a alloué 10 millions de dollars en réponse à la crise Ebola au Nord Kivu et en Ituri.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.