DR Congo

République Démocratique du Congo : Province du Katanga - Rapport hebdomadaire du 15 avril 2015

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Faits saillants

  • Mouvements de populations : la tendance est au retour des déplacés dans le Katanga

  • L’épidémie de rougeole devient de plus en plus préoccupante

Aperçu de la situation

Depuis octobre 2014, la tendance est au retour des personnes déplacées internes au Katanga. Selon la Commission provinciale mouvement des populations(CMP), environ 84 500 personnes ont regagné leurs milieux d’origine entre janvier et mars 2015. Ce qui porte à plus 322 000, le nombre de personnes retournées d’octobre 2013 au 31 mars 2015 dans la Province du Katanga.
Le Territoire de Mitwaba a enregistré à lui seul plus de tiers des personnes retournées au dans la province, soit plus de 121 800 personnes. Il est suivi de Pweto avec environ 90 000 personnes et de Malemba Nkulu qui compte plus de 33 000 personnes.

D’autres retournés ont été enregistrés dans les territoires de Bukama, Kabalo, Kalemie,
Kasenga, Manono et Moba.

Ces mouvements de retour ont été favorisé entre autres par la présence de l’armée (FARDC) dans les localités reprises aux groupes armés, la sensibilisation des combattants pour l’adhésion au processus de reddition, la démobilisation des enfants soldats, la rentrée scolaire dans les zones de retour ainsi que les difficultés des conditions de vie dans les milieux de déplacements.

Par ailleurs, le nombre de personnes déplacées internes a baissé au premier trimestre 2015, passant de 551000 en décembre 2014 à 460 000 au 31 mars 2015, dont environ 46% des déplacés internes se retrouvent dans le District du Tanganyika.

De janvier à mars, la province a enregistré 24 400 nouveaux déplacés dans les territoires de Kalemie et Nyunzu, à cause du conflit intercommunautaire entre les Batwa (communément appelés pygmées) et les Luba. Des affrontements réguliers de ces deux communautés dans les territoires de Kalemie, Manono et Nyunzu ont conduit à plusieurs incidents de protection dont les tueries et les incendies de maisons.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.