République Démocratique du Congo – Province du Kasai Oriental: Matrice de suivi des déplacements Rapport #1: Avril 2018

Report
from International Organization for Migration
Published on 01 Apr 2018 View Original

Déplacements forcés et Retours au Kasai Oriental Rapport d’évaluation

En réponse à la crise humanitaire qui affecte actuellement la République du Congo, l‘OIM a lancé des exercices DTM - matrice de suivi des déplacements (Displacement Tracking Matrix en anglais) dans sept provinces du pays. L‘objectif de ce projet est de fournir des informations de base concernant les personnes déplacées et retournées dans le pays. Ces résultats permettront de mieux comprendre les dynamiques du déplacement forcé en RDC et d’adapter la réponse humanitaire aux réalités observées.

Ce rapport présente les principaux résultats des évaluations DTM qui ont été conduites dans la province du Kasai Oriental du 22 février au 16 mars 2018 dans 299 aires de santé. Les informations présentées dans ce rapport reflètent des mouvements de population qui ont eu lieu en 2016, 2017 et au cours du premier trimestre 2018.

Ces évaluations ont été menées suivant les méthodologies et outils DTM standards qui ont été développées par l’OIM dans plusieurs pays du monde. Les équipes de terrain ont atteint tous les villages accessibles de la province du Kasai Oriental et ont collecté des données au travers d’entretiens avec des informateurs clés. Pour ces évaluations, un total de 1 678 villages ont été évalués par le partenaire de l’OIM Gouvernance + et en collaboration avec la DPS (Division Provinciale de la Santé).

En général, les zones les moins densément peuplées sont aussi les plus affectées par le déplacement forcé. Avec près de 56 % de la population déplacée totale, Miabi – qui comprend les zones de santé de Cilundu et Miabi – est le territoire le plus affecté, suivi de KabeyaKwamanga (17 %). Si l’on compare avec les données du recensement, la population déplacée de Miabi représenterait 12,6 % de la population de ce même territoire. La majorité des PDI qui ont été identifiés à Miabi sont arrivés en 2017 (83 %).

Kabeya-Kwamanga et Miabi ont reçu la plupart des retournés de la province (respectivement 49 % et 43 %). Les ménages sont pour la plupart retournés dans ces territoires en 2017. Par ailleurs, 13 % des villages évalués ont été partiellement détruits, et la plupart d’entre eux sont situés à Miabi (41 %) et Kabeya-Kwamanga (71 %).

International Organization for Migration:

Copyright © IOM. All rights reserved.