République démocratique du Congo - Note d’informations humanitaires pour la Province de Haut-Katanga, HautLomami, Lualaba et Tanganyika (07 février 2019)

Ce rapport a été produit par OCHA Kalemie et Lubumbashi en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il est publié par OCHA et couvre la période du 02 au 07 février 2019

FAITS SAILLANTS

• Faute de soins médicaux appropriés, au moins six déplacés meurent chaque semaine dans les sites de Kalemie

• La rougeole persiste dans le Haut-Lomami, la tendance reste à la hausse

• Le HCR finance la construction de 600 abris transitionnels à Kalemie

REPONSE HUMANITAIRE

Santé

La situation sanitaire des personnes déplacées internes vivant dans les 12 sites de déplacés de Kalemie est préoccupante. D’après l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui est en charge de la gestion des sites, 62 personnes sont décédées, entre le 1er et le 19 janvier 2019 dans dix sites – Cinquantenaire, Kalenge,
Kalunga, Kankomba Office, Kankomba TSF, Kaseke, Kinkumbe, Mukuku et Mwaka – par manque de soins médicaux appropriés et 54 sont mortes en décembre 2018, dans ces mêmes sites. D’après l’OIM, en moyenne six enfants meurent chaque semaine dans ces sites. 60% des décès sont des enfants de moins de 5 ans, 20% sont des décès maternels et le pourcentage restant est lié à d’autres complications graves (intervention chirurgicale, besoin de référencement, etc.) ciblant davantage les vieillards.

Actuellement, seuls trois des douze sites de Kalemie, à savoir Kalonda, Kikumbe et Kalunga, sont appuyés par l’ONG IRC, à travers le mécanisme des Réponses Rapides aux Mouvements de Populations (RRMP) pour la prise en charge des cas simples. Ce projet d’urgence prend fin au cours de ce mois de février. L’ONG adventiste ADRA, pour sa part, a débuté le 25 janvier 2019 un projet, avec le financement du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), pour les soins médicaux, obstétricaux et néonatals d’urgence.

Cela comprend entre autres le référencement des malades à l’hôpital général de référence de Kalemie pour les cas d’accouchement simple et compliqué, ainsi que les complications pédiatriques et chirurgicales. Ce projet de six mois cible les sites du Cinquantenaire, de Kalunga, Kankomba TSF, Kankomba Office et Kaseke.

Dans l’ensemble, la prise en charge des cas simples des malades constitue un besoin important, car aucun acteur n’en a les capacités en ce moment par manque de ressources financières. En fin 2018, les 12 sites de Kalemie abritaient environ 84 200 personnes déplacées internes, selon l’OIM.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.