DR Congo + 1 more

République Démocratique du Congo: Note d’informations humanitaires pour la Région du Kasaï 13 octobre 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

FAITS SAILLANTS

  • Près de 8 000 personnes retournés d’Angola ont transité par Kamako en septembre 2021 - 62 600 personnes assistées en cash dans la Zone de Santé de Kakenge - Amélioration des conditions d’accès à l’eau et hygiène pour plus de 43 500 personnes à Bena Dibele

APERÇU DE LA SITUATION

Province du Kasaï : Près de 8000 personnes sont retournées d’Angola via Kamako en septembre Durant le mois de septembre 2021, près de 8 000 personnes sont rentrés en RDC via le poste frontalier de Kamako au Kasaï, selon la Direction générale des migrations. La majorité provient de Lucapa, localité angolaise dans la province de de Lunda Norte. Près de 45% ont trouvé refuge dans la cité de Kamako où ils vivent dans des familles d’accueil, des édifices abandonnés et autres, selon le rapport de la mission conduite par OCHA du 21 au 24 septembre 2021; le reste s’est dirigé vers d’autres localités.

En plus des moyens de transport pouvant leur permettre de rejoindre leurs milieux d’origine, l’accès aux soins de santé, à l’eau potable et infrastructures d’hygiène et la nourriture sont leurs principaux besoins.

Cependant les acteurs humanitaires ne peuvent plus acheminer, par route, l’aide humanitaire de Kamonia à Kamako, ni transporter les personnes retournées vivant à Kamako, à cause du chavirement en février 2020 de l’unique bac qui assurait la traversée sur la rivière Longatshimu. Plusieurs tentatives de renflouement par les acteurs humanitaires ont échoué ; les acteurs humanitaires continuent de plaider auprès des autorités provinciales pour la mise en service d’un nouveau bac.

UNFPA et UNICEF ont commencé à approvisionner en médicaments et kits de dignité pour les femmes les centres de santé locaux; Médecins Sans Frontière a organisé des cliniques mobiles à Kamako et ses environs afin de soigner les personnes malades. Un plan de réponse aux besoins prioritaires est en cours de finalisation par OCHA.
Environ 400 000 ressortissants congolais, vivant en Angola, ont été expulsés entre octobre 2018 et janvier 2019.
Les mouvements d’expulsions sont récurrents depuis plusieurs années.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.