DR Congo

République démocratique du Congo - Note d’informations humanitaires pour les provinces du Bas-Uélé, du Haut-Uélé, de l’Ituri et de la Tshopo (Du 07 au 15 juin)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA Bunia en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il est publié par OCHA et couvre la période du 07 au 15 juin 2021.

FAITS SAILLANTS

  • Les autorités sanitaires préoccupées par le taux élevé de mortalité maternelle en Ituri

  • De nouveaux déplacements de population dans la zone de santé de Fataki

  • Détérioration continue de la situation sécuritaire dans la zone de santé de Boga

APERÇU DE LA SITUATION

Une moyenne de cinq décès maternels par semaine

La mortalité maternelle reste préoccupante dans la province de l’Ituri. Au moins cinq femmes sont décédées lors de l’accouchement entre le 24 et le 30 mai dans la zone de santé de Gety. Depuis le début de l’année au 06 juin, la Division provinciale de la santé (DPS) de l’Ituri a rapporté 106 décès maternels contre 68 à la même période de 2020, soit une augmentation de 56 %. Les autorités ont recommandé à la DPS de mettre sur pied une commission pour analyser les causes de ces décès et proposer des pistes de solution.

Déplacement de population à Djaiba à la suite des combats

Des hommes armés ont pillé l’hôpital de Fataki ce 15 juin. La localité de Fataki (85 km au nord de Bunia) et ses périphéries sont le théâtre d’affrontements entre l’armée congolaise et un groupe armé depuis le 12 juin.

Un civil a été tué au cours des combats. Plus de 8 000 autres personnes se sont déplacées à proximité d’un camp de la MONUSCO à Djaiba dans le territoire de Djugu. Cette population s’ajoute à plus de 2 000 autres personnes présentes à cet endroit depuis avril 2021. Ces personnes déplacées ont besoin de nourriture, abris, ax articles ménagers essentiels, l’eau potable ainsi que de latrines hygiéniques.

Par ailleurs, une ONG a été contrainte de suspendre ses activités de suite à l’insécurité dans la région, privant ainsi à 16 500 personnes d’une assistance pour la relance de leurs activités agricoles.

Des civils victimes d’exactions d’hommes armés à Boga et environs

La situation continue de se détériorer dans la zone de santé de Boga (120 km au sud de Bunia), dans le territoire d’Irumu. Des hommes armés ont lancé de nouvelles attaques le 7 et 8 juin dans la localité de Boga. Au moins 10 civils ont été tués lors de ces attaques. L’hôpital général de Boga a été incendié, privant ainsi près de 80 000 personnes de la zone de santé de l’accès aux soins de santé. Le Coordonnateur humanitaire en RDC a condamné l’attaque contre cette structure médicale. S’attaquer aux structures médicales, aux personnels soignants, aux malades sont des violations du droit international humanitaire, a souligné le coordonnateur humanitaire dans son communiqué du 10 juin. Pour rappel, des attaques simultanées à Boga et Tchabi survenues dans la nuit du 30 au 31 mai, avaient déjà causé la mort d’au moins 55 civils, et poussé des milliers de personnes au déplacement, notamment dans les zones de santé de Gety, Rwampara et Bunia.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.