DR Congo

République démocratique du Congo - Note d’informations humanitaires pour les provinces du Bas-Uélé, du Haut-Uélé, de l’Ituri et de la Tshopo (Du 27 août au 9 septembre 2020)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA Bunia en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il est publié par OCHA et couvre la période du 27 août au 9 septembre 2020.

FAITS SAILLANTS

•Retours massifs de plus de 180 000 personnes dans les zones de santé de Jiba et Linga, territoire de Djugu

•Plus de 88 000 personnes déplacées internes de la zone de santé de Logo sont retournées dans leurs villages

•De nouveaux cas de peste enregistrés dans la zone de santé de Rethy

APERÇU DE LA SITUATION

1) Déplacements de population massifs

Les incursions armées signalées le 27 août dans les localités de Matche et Ndrunjo dans la zone de santé de Kambala pourraient freiner la dynamique de retour amorcée depuis juillet 2020.

Dans le territoire d’Irumu, la situation sécuritaire demeure préoccupante sur l’axe Bunia - Kasenyi. Des embuscades tendues par des hommes armés y sont fréquemment rapportées. Cet axe est souvent utilisé par les humanitaires qui se dirigent vers les zones de santé de Tchomia, Gety et Boga où les besoins humanitaires sont importants.

Selon le bureau central de la zone de santé, au 31 août 2020, 88 425 personnes sont déjà retournées dans la zone de santé de Logo, dans le territoire de Mahagi. Ces personnes avaient fui vers les zones de santé de Nyarambe, Angumu, Mahagi et Rimba depuis avril 2020 suite à des violences d’hommes armés. Ces mouvements de retour observés depuis juin se poursuivent. Les familles affectées ont besoin de reconstruire leurs habitations incendiées, d’articles ménagers essentiels, d’intrants agricoles et d’un accès adéquat aux soins de santé ainsi qu’aux services d’eau, d’hygiène et d’assainissement.

Dans le territoire de Djugu, une mission intersectorielle d’évaluation conduite par OCHA et ses partenaires dans les zones de Linga et de Jiba a noté le retour de 77 626 personnes de la zone de santé de Linga. L’insécurité avait contraint les populations à se déplacer vers la brousse entre mai et juillet 2020. Par ailleurs, 15 908 personnes sont encore déplacées et font des allers et retours entre leurs lieux de déplacement et leurs zones d’origine afin d’évaluer la situation sécuritaire. Selon cette mission, 105 571 personnes sont déjà retournées dans la zone de santé de Jiba. Aucun projet d’assistance n’est en cours dans ces deux zones de santé.

Dans son rapport du 25 août 2020 relatif à la situation humanitaire, l’ONG AHADI-RD Congo a fait état de la présence de 31 212 personnes déplacées internes dans la zone de santé de Mangala. La majorité de ces personnes déplacées internes sont arrivées dans la zone durant ces trois derniers mois. Elles ont des besoins urgents en vivres, en articles ménagers essentiels, en intrants agricoles, en eau, hygiène et assainissement et en soins de santé.

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies, par intérim, s’est rendu dans la province de l’Ituri du 26 au 31 août 2020. Lors de sa visite, il s’est entretenu avec les autorités provinciales, la MONUSCO, les personnes affectées et la communauté humanitaire. Il a noté l’existence d’énormes besoins à satisfaire aussi bien dans les sites de personnes déplacées à Bunia, à Drodro, Bule, Fataki, Masumbuko ainsi que dans les communautés d’accueil. Il s’agit de besoins urgents dans les secteurs de la protection, des abris, de la santé, de l’éducation ainsi que de l’eau, hygiène et assainissement.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.