DR Congo

République démocratique du Congo - Note d’informations humanitaires pour les provinces du Bas-Uélé, Haut-Uélé, de l’Ituri et la Tshopo (Du 06 au 15 mai 2020)

Source
Posted
Originally published

Attachments

Ce rapport a été produit par OCHA Bunia en collaboration avec les partenaires humanitaires. Il est publié par OCHA et couvre la période du 06 au 17 mai 2020.

FAITS SAILLANTS

  • Suspension continue des activités humanitaires dans le Territoire de Djugu en raison de l’insécurité

  • Structures sanitaires détruites, près de 25 000 personnes privées des soins de santé

  • Plus de 42 000 personnes retournées contraintes à se déplacer de nouveau dans le Territoire de Mahagi

APERÇU DE LA SITUATION

Les contraintes sécuritaires et le mauvais état de certains tronçons dans le Territoire de Djugu ont considérablement réduit l’accès humanitaire, entravant l’acheminement de l’aide et les activités courantes. Ce défi d’accès s’observe particulièrement dans les zones de santé de Drodro, de Fataki et de Jiba où de nombreuses organisations humanitaires y avaient suspendu leurs activités depuis le début du mois d’avril.
La communauté humanitaire planifie des stratégies pour une reprise rapide des vies prioritaires dans les zones affectées.

Des attaques suivies de pillages et d’incendies de quatre structures sanitaires dans la Zone de santé de Rimba (Territoire de Mahagi) prive près de 25 000 personnes de soins de santé depuis le 18 avril dernier. Cette insécurité persistante a poussé, le 11 mai, 23 000 personnes retournées de neuf villages des zones de santé de Logo et de Rimba (Territoire de Mahagi) de se déplacer de nouveau pour trouver refuge dans les villages voisins. Quelques jours avant, ce sont environ 19 000 personnes qui étaient contraintes à nouveau au déplacement.

Dans le Territoire d’Irumu, la Société civile de Komanda et les autorités locales ont signalé la présence d’environ 33 000 personnes déplacées à Komanda (75 km au sud-ouest de Bunia) depuis le 11 mai. Selon ces sources, les déplacés vivent dans des familles d’accueil et certains occupent des écoles et sont confrontés aux problèmes d’abris, d’articles ménagers essentiels et de vivres. Leur situation sanitaire est tout aussi préoccupante. Ces personnes proviennent des zones de santé de Kilo, Nyakunde et Rwampara. Ces localités ont été les théâtres d’affrontements entre les groupes armés et l’armée congolaise.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.