République démocratique du Congo - Note d’informations humanitaires pour les provinces du Sud-Kivu et Maniema (11 novembre 2019)

FAITS SAILLANTS

• Les efforts continus pour lutter contre les épidémies de choléra et de rougeole

• Kindu, une deuxième catastrophe naturelle en moins de deux mois

• Poursuite des violences et déplacements de population dans les Hauts Plateaux de Fizi

• Naissance d’une Coalition contre les violences Sexuelles et l’impunité

APERÇU DE LA SITUATION

Le nombre de décès dû au choléra a considérablement baissé sur les quatre dernières semaines, bien que plusieurs zones de santé maintiennent un niveau relativement élevé de cas notifiés. Sur une moyenne hebdomadaire provinciale de 200 nouveaux cas de choléra, le total des décès enregistrés est passé de 3 à zéro dans la première semaine de novembre. Entre juin et août, on a enregistré près de 1 250 cas. Ce niveau a baissé à 750 cas enregistrés sur les six dernières semaines. Plusieurs zones continuent de notifier un nombre relativement élevé de cas mais la Zone de Santé de Fizi reste le seul « point chaud » où la moyenne hebdomadaire plane toujours au-dessus du seuil épidémique.

Le Cluster Santé provincial attribue ces bons résultats au renforcement de la désinfection systématique des ménages infectés et de la communication de masse. Cette dernière a été renforcée avec l’implication de plusieurs radios locales et de crieurs publics dans la sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène et de santé. La prise en charge médicale a été aussi renforcée par l’opérationnalisation des unités et centres de traitement de choléra dans toutes les zones affectées. Une centaine de points de chloration d’eau de consommation, et la distribution des comprimés d’Aquatabs dans les ménages font aussi partie du dispositif de la riposte au choléra dans les 17 zones de santé affectées par l’épidémie de choléra.

Concernant l’épidémie de rougeole, le nombre de nouveaux cas notifiés reste relativement élevé avec près de 1 700 cas entre mi-octobre et début novembre, La majorité des nouveaux cas de rougeole sont concentrés sur Minova, Kimbi Lulenge et Fizi qui sont toutes des zones d’accueil de déplacés internes depuis mai et juillet 2019.

Outre le choléra et la rougeole, le paludisme et les infections respiratoires aigües (IRA) restent des pathologies qui affectent sévèrement le Sud-Kivu et qui nécessitent une réponse urgente. Entre la mi-octobre et la première semaine de novembre, plus de 50 000 nouveaux cas de paludisme ont été enregistrés en milieux hospitalier, portant à près de 1,2 millions de cas de paludisme dont 753 décès de janvier à novembre. Les plus forts taux de décès de paludisme sont enregistrés dans les zones de santé de Fizi, Nundu, Mulungu, Kalole, Shabunda et Kamituga, toutes ces zones accueillent des déplacés depuis six mois, avec Fizi en tête, abritant près de 5 200 cas depuis le début de l’année.

Les affrontements se sont poursuivis entre les milices rivales Mayi Mayi et Ngumino dans la région des Hauts Plateaux de Fizi et Itombwe, forçant plus de 9 000 personnes, à se disperser vers Muranvya au Nord, Rusankuku, Point Zéro, Kipupu, Itombwe forêt et les Moyens Plateaux de Fizi. Selon une missions d’évaluation conjointe PAM-HCR effectuée les 6 et 7 novembre, plus de 500 personnes, qui ont fui de Minembwe à Mikenge il y a deux semaines, ont été contraintes à une cascade de déplacements de Mikenge à Bijombo puis Uvira où elles ont été accueillies, par la Caritas dans la cour d’une l’église Dans la province du Maniema, la situation reste inquiétante avec une deuxième série de pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville de Kindu et le Territoire de Kailo entre fin octobre et début novembre ; une situation similaire a été précédemment enregistrée en septembre. Les dégâts sont évalués à près de 7 000 sans-abris, plus de 1 300 maisons détruites, d’importants stocks de nourriture et autres biens ménagers détruits, alors que la province faisait déjà face à une flambée de choléra et de rougeole depuis la mi-octobre.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.