DR Congo + 1 more

République Démocratique du Congo - Note d’Information sur la situation humanitaire dans l’Ituri, 17 septembre 2020

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Une situation humanitaire qui se détériore rapidement

La province de l’Ituri1 , au nord-est de la République Démocratique du Congo, est marquée par l’escalade de la violence causée par des conflits fonciers pour le contrôle des ressources minières2 , des tensions intercommunautaires ainsi que des attaques récurrentes et activités menées par des acteurs armés.

Après une décennie d’accalmie relative sur le plan sécuritaire, la province connaît depuis la fin de l’année 2017, une résurgence des conflits intercommunautaires dans les territoires de Djugu et de Mahagi à la suite d’hostilités contre les civils lancées par des milices armées.

Cette situation est aggravée au sud de la province par les incursions d’hommes armés opérant à partir du Nord-Kivu et d’autres opérant dans le territoire de Mambasa.

Depuis janvier 2020, la crise sécuritaire a pris un nouveau tournant avec des actes récurrents de violence et des violations des droits humains de plus en plus atroces. Les civils continuent d’être tués, blessés, violés et contraints à se déplacer en abandonnant derrière eux leurs biens et moyens de subsistance. Les villages et les champs ne sont pas épargnés, ils sont pillés et/ou brulés.

En outre, la province de l’Ituri reste exposée à des épidémies endémiques telles que la rougeole, le paludisme, la peste auxquelles s’est aussi ajoutée la pandémie de COVID-19.

Du fait de ces défis multiformes, la situation humanitaire s’est énormément dégradée dans les régions de Djugu, de Mahagi et d’Irumu3 depuis le début de cette année. Ainsi, le nombre de personnes ayant besoin d’assistance humanitaire en Ituri est estimée à plus de 2,4 millions, soit près d’une personne sur deux qui est affectée dans la province.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.