DR Congo

République démocratique du Congo – Maniema & Sud-Kivu Flash Update : Désastres naturels à Bukavu et à Kindu, 26 avril 2022

Attachments

Des pluies torrentielles s’accompagnant de glissements de terrain survenus le 25 avril ont tué neuf personnes et blessé neuf autres dans la commune de Kadutu, dans la ville de Bukavu, selon les résultats préliminaires d’une évaluation rapide ménée le 26 avril par la communauté humanitaire (OCHA, HCR, TPO/ UniRR et INTERSOS) avec le soutien des services étatiques (Division provinciale des Affaires humanitaires et le Chef du quartier de Nyakaliba) et la CROIX Rouge RDC.

Dans la province voisine du Maniema, les autorités provinciales et l’ONG Caritas Kindu estiment que plus de 30 000 personnes des communes de Mikelenge, Alunguli et Kasuku ont été affectées par les inondations à la suite des pluies le 20 avril. La Zone de Santé de Kasongo a également connu de fortes intempéries, entraînant des destructions de maisons le 23 avril.

Ces catastrophes naturelles ont causé d’importants dégats matériels, avec la destruction de plusieurs maisons et bâtiments publics (écoles, centres de santé, églises, etc.) particulièrement dans les trois communes susmentionnées de la ville de Kindu. Alors que dans la ville de Bukavu, le bilan provisoire fait état de cinq maisons complétement détruites dans la commune de Kadutu.

La communauté humanitaire craint l’imminence de prochains éboulements dans la commune de Kadutu, en ville de Bukavu. La mission a constaté qu’au moins 64 ménages du quartier Nyakaliba, situé dans le périmètre du récent glissement, sont à haut risque et pourraient être victimes de prochains éboulements pendant cette période pluvieuse. Nyakaliba compte environ 65 000 habitants. La poursuite des précipitations présente en amont un risque de nouveaux glissement de terrain et de nouvelles inondations sur la ville de Bukavu.

A Kindu, des milliers de personnes ont pris abris chez des familles d'accueil. Les autorités provinciales estiment que les inondations pourraient conduire à une éclosion d’une épidémie de choléra et estiment que les pluies pourraient aggraver l’épidemie de rougeole en cours. Le Maniema est l'une des provinces gravement touchées par l'épidémie de rougeole en 2022, avec plus de 6 500 cas depuis le début de l’année.
Les besoins immédiats s’expriment en matière d'abris et soins de santé à Kindu. En termes de réponse, aucune assistance n'a été apportée aux familles sinistrées au niveau de Kindu à ce jour. Caritas Kindu est en discussion avec le mécanisme de financement Start Fund pour mobiliser les ressources nécessaires. OCHA a informé les acteurs humanitaires afin de mobiliser la réponse.

Par contre, vu la faible ampleur du glissement de terrain au niveau de Bukavu, la communauté humanitaire observe de près l’évolution de la situation et pourra éventuellement se mobiliser en cas d’urgence. Pour l’heure, les fouilles continuent pour retrouver d’éventuels survivants et les autres corps. La Croix-Rouge locale est à pied d’oeuvre pour la récupération des corps et le transport des blessés aux structures sanitaires.
Le bilan pourrait s'alourdir dans les prochaines heures.

De par sa configuration géographique et son relief très accidenté, la province du Sud-Kivu est très exposée aux catastrophes naturelles. Ces facteurs, auxquels s’ajoutent l’impact pervers des activités humaines (déboisement, constructions anarchiques, …) font que la province n’a cessé de connaitre des catastrophes de nature diverses, notamment les inondations, érosions, incendies, éboulements, glissements de terrain, tremblements de terre, etc. Un plan de contingence et un plan de réduction des risques avaient été mis en place au niveau de la province en 2013 et a besoin d’être révu.

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.