DR Congo

République Démocratique du Congo : Haut-Katanga, Haut-Lomami et Lualaba Note d’informations humanitaires du 22 février 2017

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Faits saillants

  • Environ 35 500 personnes déplacées sans assistance humanitaire dans les territoires de Malemba-Nkulu, Mitwaba et Pweto

  • Kilwa continue son combat contre l’épidémie de choléra

Aperçu de la situation

Le 15 février, suite à une incursion armée, plus de 1 800 personnes ont fui le village de Kilunga, situé à 190 km au sud-ouest de Mitwaba, pour se réfugier dans les villages voisins dudit territoire dans la Province du Haut-Katanga. Un nombre inconnu de civils aurait été tué lors de cette attaque, la première perpétrée dans la zone en 2017, selon des sources concordantes. Le dernier incident de ce genre remonte au mois d’août 2016, lors duquel plus de 2 500 personnes avaient quitté leurs villages la province voisine du Lualaba.

Réponse humanitaire

Épidémies

Choléra

La zone de santé de Kilwa, Territoire de Pweto, n’a rapporté aucun cas de choléra au cours des trois dernières semaines, une diminution attribuée aux efforts déployés par les acteurs humanitaires, selon les autorités provinciales du Haut Katanga. Cette baisse survient alors qu’en en 2016,
Kilwa a été la seule zone de santé du Haut-Katanga à être confirmée en épidémie avec 282 cas dont 6 décès. Sur financement d’ECHO, l’ONG internationale ALIMA a pris en charge les malades et l’ONG congolaise Assistance aux communautés démunies intervient dans les activités de prévention – chloration, désinfection et sensibilisationdans les aires de santé de Lukonzolwa, Lusalala et Lwanza.

Cependant, la gestion de cette fin d’épidémie reste un défi dû au manque de ressources supplémentaires nécessaires à la mise en place des activités dans ces trois aires de santé qui avaient été touchées, depuis septembre 2016 par le choléra. Ce manque de ressources pourrait compromettre les efforts déjà consentis par les acteurs notamment avec l’arrivée de la saison pluvieuse.

Sécurité alimentaire

Entre octobre 2016 et janvier 2017, l’ONG Vision du Monde et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont distribué plus de US$ 530,000 en cash transfert à plus de 14 960 personnes retournées qui ont regagné, entre janvier 2015 et juillet 2016, leurs milieux d’origine répartis dans 25 villages situés dans le Territoire de Pweto, Province du Haut-Katanga). Le montant variait entre $49 et $70 selon la taille du ménage. Selon le PAM, cette distribution de cash inconditionnel en lieu et place de la distribution de vivres vise à soutenir l’économie locale et encourager le redressement économique de la région.

Multi secteur

35 500
personnes déplacées internes de Malemba-Nkulu, Mitwaba et Pweto dans le besoin

Deux mois après avoir fui des violences communautaires dans le Territoire de Manono, environ 35 500 déplacés internes de Malemba-Nkulu (Province du Haut-Lomami), Mitwaba et Pweto (Province du Haut-Katanga) n’ont à ce jour reçu aucune assistance humanitaire, faute de ressources disponibles. Ces personnes ont besoin, entre autres, de soins médicaux et d’eau potable. Les vivres, la protection et l’éducation figurent également parmi leurs besoins principaux.

Le PAM s’active à acheminer des vivres, d’ici fin février, dans le Territoire de Malemba Nkulu, pour environ 25 000 déplacés. Le Mécanisme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP) a actuellement des capacités réduites qui sont redirigées vers les urgences dans la province voisine du Tanganyika.

Dans les provinces du Haut-Katanga, Haut-Lomami, et Lualaba, le manque de financements humanitaires et la faible présence des partenaires capables de répondre rapidement à une crise constituent un handicap à l’action humanitaire. Par conséquent, les besoins de milliers de personnes dépendants de l'aide humanitaire sont loin d'être couverts.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.