DR Congo

République Démocratique du Congo: Cluster Santé Sitrep S05 2021

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

POINT SAILLANTS COORDINATION KINSHASA

  • Organisation de la réunion virtuelle (ZOOM) de coordination avec les partenaires le 11 Février 2021. Les discussions ont porté sur la mise à jour de la situation épidémiologique, les différents piliers du comité multi sectorielle de la réponse IMS/OMS (Surveillance, Prise en charge médicale et PCI) ainsi que les échanges sur la mise a jour des préparatifs de la vaccination COVID-19 au niveau pays.

  • Organisation de la réunion virtuelle (TEAM) avec le Global Health Cluster le 12 Février 2021. Comme point saillant : Les différente dates d’organisation de l'atelier CCPM, les préparatifs liés à l’atelier CCPM, la redynamisation du reporting SSA, participation au cours de coordination du cluster sante en ligne et l’horaire des réunions.

  • Participation à la réunion ordinaire de l’ICN le 09 Février 2021. Les discussion ont porte sur les différents crise humanitaire d’Ituri et Tanganyika.

SITUATION SECURITAIRE & HUMANITAIRE

HUB BUKAVU

-On enregistre plusieurs cas d’assassinat de et de Kidnapping depuis le début de l’année 2021 en territoire de Fizi. Le réseau Local de Protection des Civils (RLPC) dit avoir documenté 6 cas d’assassinat au cours du mois de janvier 2021 et 4 cas de kidnapping ont également été rapportés et deux cas de justice populaire.
Situation humanitaire dans les hauts plateaux de Fizi (Minembwe, Mikenge, Kipupu) et dans les hauts plateaux d’Uvira (Bijombo), reste préoccupante. Près de 76400 personnes déplacées vivent dans des conditions précaires. La situation sécuritaire semble relativement calme actuellement.

HUB GOMA

-Un nouveau cas d’Ebola a été détecté dans la zone de santé de Biena en territoire de Lubero, selon une annonce faite par le Ministre de la santé de la RDC le 7 février. Des échantillons prélevés sur une patiente présentant des symptômes similaires à ceux d’Ebola ont confirmé la présence du virus dans ceux-ci.

-Territoire de Beni: Le secteur de Rwenzori du territoire de Beni a été frappé par de violentes attaques d’hommes armés après environ trois semaines de calme. Deux incursions ont été rapportées les 6 et 7 février, respectivement à Mulwa et Halungupa dans la zone de santé de Mutwanga. Dix-huit civils (14 à Mulwa et 4 à Halungupa) ont été tués et plusieurs autres sont portés disparus, selon les autorités locales et la société civile. Le comité local des déplacés a signalé également un déplacement de la population locale vers Bulongo, Mutwanga et même dans la ville de Beni.

-Territoire de Rutshuru:Depuis le 29 janvier, les opérations militaires contre une coalition de groupes armés continuent à pousser de nombreuses personnes au déplacement dans plusieurs villages des groupements Bishusha, Bukombo et Tongo. Plus de 5 500 personnes déplacées ont été accueillies dans la cité de Birambizo du groupement de Bukombo, et 2 000 autres à Rwiya dans le groupement de Bishusha entre le 29 janvier et 1er février, selon la société civile locale et des sources humanitaires.

Par ailleurs, des nouveaux affrontements qui ont lieu les 6 et 7 février entre l’armée congolaise et cette coalition de groupes armés dans le groupement de Bukombo, en chefferie de Bwito ont également occasionné le déplacement de plus de 2 500 personnes vers la localité de Katsiru.

-Territoire de Walikale :Des affrontements entre groupes armés dans les villages de Matenge et Buronga du groupement de Kisimba, les 2 et 3 février ont encore occasionné des mouvements de population à Walikale. Les populations dont le nombre n’est pas encore connu se sont déplacées vers les localités voisines d’Ihula et Kalonge, selon les autorités locales et la société civile.

-Plus de 20 000 personnes déplacées ont besoin d’une assistance en vivres et articles ménagers essentiels à Kyondo, Burusi et Vayana, dans la zone de santé de Kyondo, au sud du territoire de Beni, selon une évaluation multisectorielle effectuée dans la zone par l’ONG PAF AFRICA, en partenariat avec le PAM, du 28 janvier au 1er février. Ces ménages ont fui les attaques à répétition d’hommes armés en décembre 2020 dans les localités de Bulongo, Nzenga, Loselose et Ntoma dans la zone de santé de Mutwanga. Ils bénéficient actuellement d’une assistance en soins de santé par IRC et en eau, hygiène et assainissement (WASH) par Mercy Corps.

-2 174 nouveaux ménages déplacés ont bénéficié d’une assistance en articles ménagers essentiels de l’Unicef à travers la CroixRouge congolaise du 30 janvier au 3 février à Mabalako, Cantine, Kyatsaba et Mangina dans la zone de santé de Mabalako, à l’Ouest du territoire de Beni. Cette assistance fait suite à l’arrivée de plusieurs ménages déplacés dans la zone en décembre 2020, poussés par les violentes attaques d’hommes armés dans des localités de la zone de santé de Mutwanga. Cette intervention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de réponse rapide de l’Unicef (UNIRR). Cependant, des besoins en santé et WASH pour tous ces ménages ainsi que des membres de la communauté hôte de cette zone de santé demeurent non-couverts.

Protection de l’enfance :

-82 enfants non accompagnés (ENA) identifiés à Beni, Mangina et Kasindi, sont pris en charge par l’ONG Actions concrètes pour la protection de l'enfance (ACOPE), partenaire de l’Unicef depuis début février 2021. Ils ont été séparés de leurs parents lors d’attaques armées dans la zone de santé de Mutwanga en décembre 2020.

HUB KALEMIE

-La situation générale en matière de sécurité était relativement calme dans la majeure partie du territoire du Tanganyika au cours de la période considérée. Cependant, les groupes Maï Maï et les milices Twa ont maintenu leurs activités dans le nord des territoires de Kalemie et de Nyunzu. Activités récurrentes d'attaques routières sur les axes Kalemie-Nyemba et Kalemie-Bendera.

-Les vols de nuit se sont poursuivis dans la ville de Kalemie malgré le couvre-feu imposé par le gouvernement. Dans le nord-est de Kalemie, plusieurs villages de l'axe KalemieKabimba ont été la cible d'attaques par des hommes armés et la population a quitté ses villages vers Kabimba, le centre de Kalemie et d'autres villages environnants. La tension politique actuelle en RDC est également perceptible dans la ville de Kalemie et dans le reste de la province du Tanganyika.

-9/264 AS non fonctionnelles suite à l’insécurité : 9 dans la ZS de Nyunzu : Kalima, Kabeya Mukena, Kampulu, Mukundi, Kankwala, Kilunga, Ngombe, Ngoy et Makumbo.

HUB KANANGA:

Une mission ERM (Evaluation rapide multisectorielle,inter-cluster) est en cours dans la Zone de santé de Kakenge, Territoire de Mweka (groupement Batwa Kadimba) dans le Kasai.

Kasai Central: Les escarmouches ayant causées la mort d’hommes dans le secteur de Libudi dans le groupement de Bakwa mibalu dans le territoire de Dimbelenge le 18 et 20 janvier dernier, ont empirées la situation sécuritaire dans cette partie de la province du Kasaï Central.
D’après une notabilité locale, après la mort par blessure d’une jeune fille du village de Dinanga suite aux coups et blessures qui lui ont été administrés par les opposants du pouvoir coutumier de son père, les membres de sa famille ont en représailles tentés d’incendiés les cases, ont tabassé les passagers sans discrimination.

Alertée, la police de Dimbelenge est descendue dans la soirée du dimanche 24 janvier pour maîtriser les deux camps. Sur le champ, les éléments du commissariat de Dimbelenge ont fait face à une forte résistance jusqu’à solliciter un renfort, chose qui a paralysé le déroulement normal des activités commerciales, indique la même source. Plus de 35 familles ont choisies pour refuge la brousse. On y dénombre des femmes et enfants qui y vivent dans des conditions difficiles.
Kasai:Un total de 513 personnes refoulées d’Angola dont 385 hommes et 69 femmes ont ete recensées aux portes d’entrées de Kamako et Kandjidja durant la semaine epidemiologique 3, parfois dans un état de dénuement total selon la DGM Kamako.