DR Congo

République démocratique du Congo : Analyse des marchés #2 – Goma | 26 Juin 2021

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published

Attachments

Evaluation des marchés dans les zones d’accueil des déplacés de Goma à l’Est de la RDC

Suite à l’éruption du volcan Nyiragongo le 22 mai 2021, plusieurs milliers d’habitants de la ville de Goma se sont réfugiés dans les localités environnantes de Saké, Minova, Mugunga, Rutshuru, Masisi, Beni et dans la ville de Bukavu (Sud-Kivu). Afin de suivre les effets de l’afflux desdits IDPs sur les marchés dans ces zones d’accueil, le PAM a mis en place un système de suivi rapproché des prix nominaux sur lesdits marchés.

Le présent bulletin présente une analyse synthétique de l’évolution des prix des principales denrées et de la valeur du panier alimentaire. Ces tendances des prix nominaux pourront également servir de base d’orientation sur les probables modalités d’assistance alimentaire.

Panier Alimentaire

L’évaluation du panier alimentaire par le PAM se fait avec une combinaison des prix des denrées alimentaires essentielles sur la base d’un ménage composé de 6 personnes.

Après les baisses des prix nominaux des certaines denrées observées depuis la semaine du 4 juin, comparé à la situation selon le bulletin #1, l’analyse montre une hausse de la valeur du panier alimentaire en date du 19 juin. Sur le marché de Saké, le coût du panier alimentaire est passé de 145,482 CDF à 173,090 CDF, soit 19% de hausse. Se basant sur le même horizon temporel, on observe la même tendance à la hausse sur le marché de Minova, soit passé de 150,120 CDF à 156,156 CFD la valeur du panier (4% de hausse). Cette allure ascendante de la valeur du panier alimentaire dans ces zones pourrait se traduire par une dépendance des ménages sur les marchés à la suite de faibles récoltes de la saison B d’une part, et les récoltes prématurés d’autre part pendant la situation d’urgence avec une demande accrue dans ces zones. Présentement, les prix ont repris leur allure normale et saisonnière comparé à la situation du 4 juin marquée par un début des approvisionnements des marchés, renforcé par les distributions PAM.

Evolution des prix des denrées alimentaires

La période du bulletin est marquée par la situation de post récoltes de la saison B. On observe une stabilité généralisée des prix de principaux produits vivriers vendus sur les marchés suivis dans le cadre d’alerte. Sur les marchés de Mugunga3, Goma, Nyiragongo et Rutshuru, les prix de la farine de maïs ont sensiblement baissé, soit de plus de 15% comparé à la moyenne de mois précédent.

Comparé à la situation de la première semaine de mois de juin, les prix de la farine de maïs et de manioc ont sensiblement augmenté à la troisième semaine de ce même mois sur les marchés de Minova et Saké. On peut lier ces hausses des prix à la situation actuelle dans ces zones dépendantes de Goma et/ou les villages environnants. En effet, avec la présence des ménages déplacés, les denrées alimentaires qui devraient couvrir les mois de juin et juillet pour un ménage typique agricole, sont consommés en moins de deux semaines au lieu de deux mois en moyenne en année normale. En revanche, les prix de haricot, huile végétale et sel sont restés inchangés pendant la même période.

On observe une allure atypique de tendance de prix de la farine maïs au mois de mai-2021 suite à l’éruption volcanique survenue au même mois. En effet, en année normale pendant cette période, de baisses de prix de ce produit sont notées coïncidant avec la période des récoltes vertes dans la partie Est du pays. Comparé à la moyenne de 2019, retenue comme année de référence, le prix de la farine maïs est élevé.