DR Congo

République démocratique du Congo : le CICR facilite la libération de six membres des forces armées

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Genève / Kinshasa (CICR) - Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a facilité, hier et aujourd'hui, lors de deux opérations distinctes, la libération et le transfert de six membres de l'armée congolaise (FARDC) détenus jusque-là par des groupes armés dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

Les parties ont fait appel au CICR, en sa qualité d'intermédiaire neutre, pour qu'il organise ces opérations. Des délégués de l'institution se sont entretenus sans témoin avec les membres des forces armées pour s'assurer qu'ils acceptaient de leur plein gré d'être remis aux FARDC, leur autorité d'origine.

D'une part, un officier a été remis au CICR par les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) dans le territoire de Walikale (Nord-Kivu), et transporté par hélicoptère à Goma hier. Une action similaire avait déjà permis au mois de septembre 2009 la libération et le transfert, par l'entremise du CICR, de deux autres membres des forces armées.

D'autre part, quatre officiers et un sous-officier des FARDC ont été remis aujourd'hui au CICR par les Forces républicaines fédéralistes (FRF) dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu), d'où ils ont ensuite été transportés en voiture à Minembwe.

« Nous nous réjouissons de ces deux opérations parallèles qui traduisent la confiance que les parties au conflit en RDC accordent au CICR, ce qui lui permet de jouer ce rôle d'intermédiaire neutre », a déclaré Franz Rauchenstein, chef de la délégation du CICR en RDC. « Toutefois, la situation humanitaire, notamment dans les provinces de l'est du pays, dans la Province Orientale et plus récemment dans la province de l'Équateur, reste très préoccupante. »

La tension est toujours très forte dans l'est du pays, en particulier dans les zones rurales. Il est donc capital que tous les efforts possibles soient mis en œuvre pour que les règles du droit international humanitaire protégeant les civils et leurs biens soient respectées.

Informations complémentaires :

Inah Kaloga, CICR Kinshasa, tél. : +243 81 700 85 36

Anna Schaaf, CICR Genève, tél. : +41 22 730 2271 ou +41 79 217 3217