DR Congo

Projet de réhabilitation nutritionnelle des enfants et femmes enceintes et allaitantes : Caritas Congo et le PAM signent un protocole de partenariat

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Kinshasa, le 23 janvier 2011 (caritasdev.cd) : Caritas Congo et le Programme Alimentaire Mondial ou PAM viennent de signer un protocole de partenariat dans le cadre d’un projet en vue de la réhabilitation nutritionnelle des enfants et des femmes enceintes et allaitantes. Le PAM fournit des vivres destinés à cette population cible dans les zones de santé de Gungu, de Kenge, Popokabaka, Kasongo Lunda, Kitenda et Wamba-Lwadi dans la Province de Bandundu. Ce projet a comme période de validité du 1er janvier 2012 au 30 juin 2012, rapporte caritasdev.cd

Les bénéficiaires de ce projet sont au nombre de 21.794 personnes. On compte parmi elles 18.994 enfants malnutris aiguës modérés et 1.300 femmes enceintes et allaitantes dénutries admis dans les UNS ou Unités Nutritionnelles Supplémentaires. Il s’agit aussi de 1.500 accompagnants d’enfants admis dans les UNTI (Unités Nutritionnelles Thérapeutiques Intensives).

Selon le projet, Caritas Congo va assurer des services de stockage de manutention et de distribution des vivres que le PAM a fournis. La quantité de vivres à remettre à la population cible par mois est de 80.855 tonnes et tout au long du projet de 485.13 tonnes. Par mois 9.497 enfants vont recevoir cette assistance du PAM.

Dans les 6 zones de santé concernées par le nouveau projet, à savoir Gungu, Kenge, Popokabaka, Kasongo Lunda, Kitenda et Wamba-Lwadi, fonctionnent plusieurs Unités Nutritionnelles Supplémentaires (UNS). A Kasongo Lunda par exemple les UNS sont présentes à l’Hôpital général de Kasongo Lunda, au Centre de santé Nzakimwena, au Centre de santé Kingunda, au Centre de santé Buka Lusengi-Mahuangi et dans quatre autres Centres de santé. Dans la zone de santé de Kitenda on trouve des Unités Nutritionnelles Supplémentaires à Bamba, à Bondo Pokoso, à Kitenda, à Mukondo, à Kazembe et dans trois autres Centres de santé. [011/2012]

JOSEPH KIALA