DR Congo + 1 more

Près de 6000 réfugiés congolais rentrent chez eux depuis la Zambie avec le soutien du HCR

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 27 septembre 2022 au Palais des Nations à Genève.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, en collaboration avec les gouvernements de la Zambie et de la République démocratique du Congo (RDC), a aidé près de 6000 réfugiés congolais à rentrer chez eux depuis décembre 2021.

Ces réfugiés ont fui les affrontements politiques et interethniques dans la région sud-est de la RDC en 2017 et ont trouvé la sécurité en Zambie.

Ils ont exprimé leur enthousiasme et leur joie de rentrer chez eux et sont impatients de retrouver leur famille et leurs amis et de pouvoir recommencer leur vie.

Les réfugiés ont reçu des documents pour le rapatriement librement consenti et ont bénéficié d’une procédure d’immigration accélérée, d’un examen de santé, de mesures de sécurité, de nourriture et d’eau avant leur retour. Les enfants représentent près de 60% des réfugiés.

Les enfants nés en Zambie ont reçu des certificats de naissance en guise de preuve de leur identité. Le ministère de l’éducation a délivré des documents pour le transfert des écoliers, leur permettant de poursuivre leur scolarité en RDC.

Les personnes ayant des besoins particuliers sont prises en charge par des agents du ministère zambien du Développement communautaire et des Services sociaux afin qu’elles puissent voyager en toute sécurité et dans la dignité.

Le rapatriement librement consenti des réfugiés du camp de Mantapala, dans la province de Luapula, vers Pweto, dans la province du Haut-Katanga, en RDC, a commencé en décembre 2021. Les réfugiés ont été transportés en bus par convois hebdomadaires d’environ 600 personnes jusqu’au poste frontière de Lunkinda. Alors que certaines parties du pays restent très peu sûres, d’autres régions comme le Haut-Katanga sont stables, ce qui permet les retours.

Plus de 11 000 réfugiés congolais sont enregistrés pour rentrer en RDC d’ici fin 2022, suite à l’annonce d’une amélioration de la sécurité dans certaines régions de la province du Haut-Katanga.

Dans un centre de transit du HCR à Pweto (RDC), où les rapatriés sont hébergés pendant deux jours, les autorités congolaises délivrent des documents, notamment des certificats de naissance pour les nouveau-nés et des certificats scolaires, afin de leur permettre de s’intégrer rapidement et de bénéficier d’un accès aux services. Le partenaire du HCR dans le domaine de la santé procède également à des examens médicaux et les personnes ayant des besoins spécifiques reçoivent des soins de base.

Les rapatriés bénéficient également d’une assistance en espèces pour les aider à couvrir les premières dépenses à leur arrivée chez eux. Cette aide couvre le transport jusqu’à leur destination, les articles d’hygiène et de ménage, ainsi qu’une aide initiale au paiement du loyer. En fonction de la taille de la famille, les rapatriés reçoivent également un mois de légumineuses, de farine de maïs, d’huile et de sel.

Une assistance supplémentaire à la réintégration, telle que l’aide à l’inscription des enfants à l’école, est également fournie.

Le HCR continuera à promouvoir auprès du Gouvernement de la RDC et des autorités coutumières, qui sont des partenaires essentiels dans leur réintégration, l’inscription des enfants à l’école, la sécurité, l’accès à l’emploi et la délivrance de documents d’état civil essentiels.

Le rapatriement librement consenti des réfugiés congolais est mené sur la base de l’accord tripartite signé en 2006 par le HCR et les gouvernements de la Zambie et de la RDC.

Plus de 18 000 Congolais ont vécu dans le camp de Mantapala, où ils ont acquis des compétences diverses, notamment dans les domaines de l’agriculture, de la menuiserie et de l’artisanat.

D’après une vérification effectuée à l’échelle du pays, la Zambie accueille 95 677 réfugiés, demandeurs d’asile et anciens réfugiés. Parmi eux, 60 236 viennent de la RDC. Près d’un million de réfugiés congolais sont encore accueillis dans les pays voisins.

Des millions de réfugiés rêvent de rentrer chez eux en sécurité et dans la dignité. Le rapatriement librement consenti exige un engagement total de la part du pays d’origine pour aider à réintégrer sa propre population, ainsi que le soutien continu de la communauté internationale.

Les besoins financiers du HCR pour la Zambie cette année sont de 24,4 millions de dollars, et de 225,4 millions de dollars pour la RDC. Cependant, au 20 septembre, ces opérations n’ont été financées qu’à hauteur de 23% et 35% respectivement.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

À Lusaka, Kelvin Shimo, shimo@unhcr.org, +260 97 958 5832
A Kawambwa, Bruce Mulenga, mulenga@unhcr.org, +260 97 748 0191
A Kinshasa, Joel Smith, smithj@unhcr.org, +243 825257774
A Pretoria (régional), Hélène Caux, caux@unhcr.org, +27 82 376 5190
A Pretoria (régional), Pumla Rulashe, rulashe@unhcr.org, +27 82 377 5665
A Genève, Boris Cheshirkov, cheshirk@unhcr.org, +41 79 433 7682
A New York, Kathryn Mahoney, mahoney@unhcr.org, +1 347 574 6552