DR Congo + 1 more

Plan de réponse d’urgence inter-agences : afflux de réfugiés centrafricains dans le nord de la République Démocratique du Congo, mars - décembre 2021

Format
Appeal
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Avant-propos

Le nouvel afflux de réfugiés de la République Centrafricaine (RCA), souligne le caractère cyclique de la crise humanitaire, avec des afflux qui tendent à se répéter tous les quatre ans et qui remettent profondément en cause la manière de répondre. Le conflit et l'insécurité en RCA continuent de provoquer des déplacements forcés importants, tant à l'intérieur de la RCA que vers les pays voisins, surtout concernant la République Démocratique du Congo (RDC). La détérioration de la situation sécuritaire, avec la montée des tensions au gré des élections (2013, 2017 et 2020) a entraîné jusqu’à présent le déplacement d'environ 5 pour cent de l'ensemble de la population de la RCA à l’intérieur de la RDC. Avec l’afflux récent, selon les autorités locales, la RDC compte quelques 92.000 réfugiés centrafricains ont fui en RDC donnant lieu à une nouvelle urgence complexe. Cette population s'ajoute à celle des réfugiés centrafricains qui vivent déjà dans le nord de la RDC.

Ce Plan de Réponse d’Urgence Inter-Agences (Refugee Response Plan ou RRP) pour les réfugiés de la RCA vise à répondre aux besoins complexes d'un nombre croissant de réfugiés et de demandeurs d'asile de la RCA situés dans une vaste zone présentant d'énormes défis logistiques.

Le caractère prolongé de la crise pèse également sur les populations d’accueil avec les réfugiés situés dans certaines des zones les plus pauvres de la RDC et peu dotées en termes d’accès adéquat aux services de base notamment. Même si la population locale a été généreuse, cette crise des réfugiés augmente les risques de protection pour les réfugiés et les demandeurs d'asile, car elle crée un environnement menacé par les tensions autour des ressources entre les réfugiés et les communautés d'accueil.

Le gouvernement congolais et les partenaires du RRP ont fait face à la situation et ont intensifié leurs efforts pour fournir la protection et l’assistance humanitaire, sauver des vies, améliorer les conditions de vie et renforcer la résilience de ces réfugiés centrafricains et de leurs communautés d'accueil.

Une réponse humanitaire globale a été élaborée qui adresse les besoins vitaux des réfugiés à travers une approche hors-camp visant à bénéficier aussi aux communautés d’accueil. Les parties prenantes au RRP répondront en synergie en prenant en compte les activités de développement prévues dans la région dans l’esprit du Pacte Mondial pour les réfugiés. Il sera aussi essentiel de créer ce lien en raison des défis auxquels la région est confrontée, notamment la pandémie du COVID-19 et les défis logistiques importants dans les zones, où les réfugiés se sont installés.

Dans ce plan inter-agences coordonné par le HCR et par le Gouvernement de la RDC, les partenaires du RRP lancent un appel de 69 millions de dollars US pour aider 92.000 nouveaux réfugiés et près de 100. 000 membres des communautés d'accueil en 2021.

Dans le cadre de ce RRP, les seize partenaires s'efforceront à utiliser conjointement leurs ressources et leur expérience. Le financement de ce plan inter-agences déterminera le montant de l'aide qui pourra être fournie par les parties prenantes au PRR. Nous espérons donc pouvoir compter sur le soutien indispensable de la communauté internationale pour faire face à la situation d'urgence en cours.

Eric Malu Mukandila
Secrétaire Permanent de la Commission
Nationale pour les Réfugiés, Ministère de l'Intérieur,
République Démocratique du Congo

Liz Kpam Ahua
Représentante du HCR,
République Démocratique du Congo