DR Congo + 3 more

PAM République Démocratique du Congo Rapport de Situation #38 - 26 juillet 2022

Attachments

Fait marquant

  • Réunion du Conseil d'administration : Entre le 20 et le 24 juin, le Directeur de pays du PAM, Peter Musoko, a assisté à la réunion du Conseil d'administration du PAM à Rome, en Italie. Il s'est activement engagé auprès de ses partenaires tels que l'USAID BHA, le Foreign Commonwealth and Development Office du Royaume-Uni, le Japon, la Belgique et l'Allemagne pour renforcer les partenariats et attirer des ressources. Les partenaires ont fait part de leurs préoccupations concernant la détérioration de la situation sécuritaire dans l'est de la RDC et son impact sur les activités du PAM et la réponse humanitaire globale.

Mise à jour de la situation

  • Mission du Bureau des affaires humanitaires (BHA) de l'USAID à Kananga : Le PAM a accompagné une délégation de BHA à Kananga du 3 au 15 juin. La délégation a visité les distributions du PAM, y compris un site où le PAM mène le projet pilote consistant à varier la taille des rations en fonction de la vulnérabilité des ménages. La délégation a également visité l'entrepôt du PAM à Kananga et un centre de santé pour observer les activités de nutrition et rencontrer les partenaires coopérants. Le PAM s'engage à améliorer continuellement ses performances et ses relations avec ses partenaires.

  • Intervention d'urgence dans l'est de la RDC : Depuis avril, le PAM vient en aide aux personnes touchées par les attaques et les affrontements du M23 dans les régions de Kiwanja et de Rutshuru. Début juin, le PAM a aidé 17 000 bénéficiaires à Rwanguba, et 70 000 personnes déplacées suite aux attaques du M23 à Kibumba. En juin, le PAM a également aidé environ 67 000 personnes à Kanyaruchinya, une banlieue de Goma, et cette zone abrite également des personnes déplacées de Nyiragongo. Fin juin, le PAM a répondu à de nouvelles alertes à Rutshuru et Kiwanja pour environ 56 000 bénéficiaires et 25 000 autres à Rugari. Le PAM est confronté à des difficultés dans la conduite de ses opérations car l'insécurité a forcé la suspension des mouvements des Nations unies autour de Rutshuru et Goma tout au long du mois de juin. Par exemple, une distribution générale de nourriture à Ntamugenga a été interrompue pendant trois jours -du 17 juin au 20 juin- et seules les activités essentielles ont été autorisées à Kiwanja et Rutshuru en raison des affrontements.