DR Congo

PAM R.D. Congo Rapport de Situation Externe #27 - 4 Août 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published

Attachments

En chiffres

27,3 m personnes en situation d’insécurité alimentaire aigüe élevée

26 provinces touchées

5,2 m personnes déplacées

3,5 m bénéficiaires atteints depuis le début de 2021

Faits marquants en juillet 2021

  • Rencontre du Directeur Exécutif du PAM avec la Délégation de la RDC : le Directeur Exécutif du PAM David Beasley a eu des entretiens fructueux à Rome sur la meilleure façon de maximiser le potentiel agricole de la RDC et de lutter contre l'insécurité alimentaire avec une délégation de responsables congolais.

  • Record de personnes atteintes en un juillet : pour le troisième mois consécutif, le PAM RDC a battu le record de bénéficiaires atteints en un seul mois puisque plus de 1,2 million de personnes ont été assistées.

Mise à jour de la situation

  • Rencontre du Directeur Exécutif du PAM avec la Délégation de la RDC : le 27 juillet, lors de la rencontre précédant le Sommet des Nations Unies sur les Systèmes Alimentaires (UNFSS), à Rome le Directeur Exécutif du PAM, David Beasley, a eu des entretiens productifs sur la meilleure façon de maximiser le potentiel agricole de la RDC et de lutter contre l'insécurité alimentaire avec une délégation conduite par le Ministre de l'Agriculture S.E Désiré Birihanze. S.E. Fidèle Sambassi Khakessa, représentant de la RDC auprès des agences basées à Rome, et Julie Tshilombo, point focal RDC auprès de l'UNFSS.

  • Remerciement à la suite de la visite du représentant du Royaume-Uni : Nick Dyer, l'Envoyé Spécial du Royaume-Uni pour la Prévention de la Famine et les Affaires Humanitaires, s'est rendu en RDC du 12 au 16 juillet. Au cours de sa visite, il a rencontré le personnel du PAM au bureau de Goma et a eu une discussion virtuelle avec des bénéficiaires qui ont bénéficié de l'aide en espèces du FCDO en Ituri. En raison de contraintes sécuritaire, la visite de terrain en Ituri a été annulée à la dernière minute. De retour à Kinshasa, il a également rendu visite au programme urbain d'assistance monétaire pour les populations impactées par le COVID-19 à N'sele, où il a rencontré plusieurs bénéficiaires et a reçu une présentation du projet, qui en plus des fonds FCDO reçoit également le soutien de l'USAID/BHA. Le Directeur Pays du PAM en RDC, Peter Musoko, a accompagné Nick Dyer lors de ses visites aux activités du PAM.

  • Situation de la Sécurité Alimentaire : un nouveau rapport HungerMap Live produit par la Division de la Recherche, de l'Evaluation et du Suivi (RAM) du PAM le 23 juillet, estime que 42 millions de personnes ont actuellement une consommation alimentaire insuffisante en RDC, soit une augmentation de 7,1 millions de personnes en seulement trois mois. Les données, qui utilisent des données mobiles en temps réel et des prédictions mathématiques, diffèrent de l'IPC en termes de méthodologie, cette dernière restant la principale source de données pour l'Aperçu des Besoins Humanitaires et pour les objectifs de planification du PAM. En outre, la moitié de la population (environ 53 millions de personnes) signale des difficultés d'accès aux marchés, le manque d'argent étant cité comme le principal obstacle. Le rapport souligne également la détérioration de la sécurité alimentaire dans la province du Maniema, où la prévalence d'une consommation alimentaire insuffisante a plus que doublé au cours des 90 derniers jours, passant de 24 pour cent à 65 pour cent et touchant 1,8 million de personnes.

  • Le 12 juillet, le PAM a publié une nouvelle version du m-VAM report (May/June) couvrant les régions du Kasaï et du Kasaï Central. Le rapport, rédigé en partenariat avec la Banque Mondiale et l'Institut National de la Statistique (INS) de la RDC, évalue la sécurité alimentaire dans la région et l'impact de la pandémie du COVID-19 sur les communautés les plus vulnérables. Le rapport révèle qu'environ 92% des ménages ont une mauvaise consommation alimentaire, une augmentation de 8% par rapport aux résultats d'avril. La période analysée marque la fin de la récolte en RDC pour la campagne agricole B et le début du travail du sol pour la campagne agricole A. Le rapport a également souligné que des stratégies d'urgence ont été adoptées par une très grande proportion de ménages (75,3%), ce qui est assez préoccupant.