DR Congo

PAM : Importantes distributions de vivres aux personnes déplacées à l'est de la RDC

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
GOMA, le 5 novembre 2008 - Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a commencé ce mercredi à distribuer des vivres à plus de 135 000 personnes déplacées dans six camps autour de Goma, à l'est de la République Démocratique du Congo ( RDC).

Des distributions dont le but est de venir en aide aux victimes des récents combats à l'est du pays. Elles comprennent des biscuits à haute teneur énergétique, destinés aux enfants déplacés et souffrant de malnutrition. Le PAM a aussi participé à une mission d'évaluation dans le district de Rutshuru, la région la plus touchée par les combats de la semaine dernière.

« Le PAM s'efforce de distribuer des vivres, le plus rapidement possible, à des personnes qui ont été trop souvent brutalisées, et ce, pendant de nombreuses années », a déclaré Mustapha Darboe, le directeur régional du PAM pour l'Afrique centrale et orientale. « Aujourd'hui, ces personnes souffrent à nouveau. Des dizaines de milliers d'entre elles ont été déplacées au Nord-Kivu et nous faisons tout ce que nous pouvons pour les retrouver et les aider ».

Les rations pour 10 jours seront distribuées dans tous les camps au même moment, pour éviter que des personnes ne sillonnent la ville en quête d'aide alimentaire supplémentaire et que des troubles éclatent sur les lieux de distribution. Ces distributions permettront aussi de pallier au manque de secours alimentaires à Goma, depuis que les combats ont provisoirement bloqué des routes d'acheminement essentielles.

Le PAM essaie d'augmenter ses réserves alimentaires à Goma. Pour ce faire, l'agence puise dans le stock d'urgence de son bureau de Bukavu, au Sud-Kivu, qui contient 1000 tonnes de vivres. Le PAM organise aussi des livraisons depuis l'Ouganda ou la Tanzanie. Le PAM/Rwanda a prêté 1200 tonnes de vivres supplémentaires pour l'opération. Des membres du personnel, venus de la RDC et de l'étranger, renforcent également le bureau de Goma.

Afin de coordonner les opérations le plus efficacement possible, le PAM travaille avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour commencer à distribuer les vivres aux personnes déplacées le plus rapidement possible. Le CICR prendra en charge les distributions aux quelques 65 000 personnes déplacées, qui sont actuellement regroupées au camp de Kibati, à 15 kilomètres au nord de Goma.

Une mission d'évaluation dans la région de Rutshuru - le centre d'une grande partie des combats - a dû interrompre son travail mardi, en raison de nouveaux affrontements autour de Kiwanja, au nord de la ville de Rutshuru. Les camps de la région ont été désertés. Le PAM et d'autres agences tentent de déterminer ce qui est arrivé aux habitants et de quelle type d'aide ils ont besoin.

« Il s'agit d'un environnement dangereux et instable et il sera difficile d'acheminer les vivres aux endroits où elles sont le plus nécessaire. Il faut mettre en place de réelles mesures afin d'atteindre les plus vulnérables avec une garantie de sécurité », a ajouté Monsieur Darboe.

Fin octobre, Le PAM avait finalisé ses distributions dans les camps principaux aux environs de Rutshuru juste après la dernière phase de combats. Une ration restreinte de 15 jours a alors été distribuée, sachant que la situation de sécurité était extrêmement précaire et qu'il serait ainsi plus facile de transporter les vivres si les populations étaient contraintes de se déplacer à nouveau.

Le Programme Alimentaire Mondial, en sa qualité de responsable de la coordination du secteur logistique des Nations Unies, a facilité sept rotations d'un avion C-130 du gouvernement belge, depuis l'aéroport de Goma. Les premières livraisons de secours humanitaire, y compris des vivres et des médicaments, ont pris fin mardi. Le service logistique du PAM a égalempent prêté cinq entrepôts provisoires au Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), pour qu'ils servent d'abri aux personnes déplacées à Kibati.

De nouveaux déplacements majeurs ont eu lieu dans la province Orientale, dans les environs de Bunia et de Dungu, suite aux combats qui ont éclatés sur deux fronts distincts ces dernières semaines. Le PAM a rapidement distribué des vivres aux personnes déplacées, mais les ressources sont limitées et il est très difficile d'accéder à cette région.

Le PAM s'est félicité d'un don de 3,1 millions d'euros de la part d'ECHO - le bureau d'aide humanitaire de la Commission européenne. Cette contribution permet au PAM d'utiliser ces fonds directement pour ses opérations à l'est de la RDC, où la situation d'urgence les rend particulièrement indispensables.

Contact

Tamara Kummer
Chargée de l'information
tamara.kummer@wfp.org
+ 33 1 55 07 32 42