Ouverture d’un nouveau site de déplacement à Bunia

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 20 Nov 2019

Bunia (HCR) – Un nouveau site pour les déplacés internes ouvre aujourd’hui à Bunia, capitale de la Province de l’Ituri. Quelque 10.000 déplacés internes y seront relocalisés pour assurer qu’ils habitent dans des conditions dignes, respectueuses de leurs droits.

Le nouveau site de Kigonze a été construit par le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, en collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), en réponse à un appel du Gouvernement de la République Démocratique du Congo. Le but est de réduire la surpopulation dans un site spontané qui avait surgi autour de l'Hôpital General de Bunia, début 2018. Le site de l’Hôpital Général abrite plus de 12.000 personnes déplacées vivant dans des conditions déplorables. Elles ont exprimé leur volonté d’être relocalisées, et ont pu visiter Kigonze afin d’évaluer la possibilité d’y être installées.

Aujourd’hui, un premier convoi de ménages vulnérables qui habitaient dans des hangars communautaires au site de l’Hôpital General, a été relocalisé vers Kigonze avec le soutien du HCR. Les relocalisations continueront progressivement au cours des prochaines semaines. Le HCR distribuera des articles ménagers essentiels, tels que des couvertures, bidons, nattes, ainsi que des kits d’hygiène menstruelle pour les femmes et jeunes filles.

Au début du mois de juin, une flambée de violences en Ituri avait contraint près de 360.000 personnes à se déplacer, principalement dans les territoires de Djugu, Irumu et Mahagi, portant le total des déplacés internes dans la Province à 1,2 million d’après OCHA. Parmi eux, 227.000 vivent dans 87 sites gérés par le HCR et OIM, tandis que la majorité loge dans des familles d’accueil, dans des communautés disposant déjà de faibles ressources.

« Le HCR se réjouit d’avoir pu contribuer à l’ouverture de ce nouveau site, qui permettra d’améliorer les conditions de vie de familles qui, depuis près de deux ans, ont souffert d’énormes traumatismes, et n’ont toujours pas la possibilité de regagner leurs domiciles. » explique Marie-Hélène Verney, Chef de la Sous-Délégation du HCR à Goma. « Le HCR et ses partenaires continueront d'appuyer le Gouvernement de la RDC dans la limite de ses ressources, et appelle tous les autres acteurs humanitaires à apporter leur soutien dans leurs domaines de compétence ».

Informations complémentaires :
Carlinda Lopes, HCR / Bunia, tél. : +243 815 768 152

Global Refugee Forum | UNHCR