DR Congo

Nord-Ubangi : Caritas Congo et l’Autorité Educationnelle ensemble pour la reconstruction de 13 écoles dans le cadre du PROSEB

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Gbadolite, le 06 mai 2014 (caritasdev.cd) : Après Mbandaka, une délégation de Caritas Congo Asbl a effectué une mission du 04 au 06 mai 2014 à Gbadolite, District du Nord-Ubangi, à l’Equateur. Cette visite s’inscrit dans le cadre du Projet de Soutien à l’Education de Base (PROSEB). Lundi, elle a eu une séance de travail avec le Directeur Provincial de l’Education a.i. (PROVED) pour la province éducationnelle Equateur V, signataire d’une Convention ad hoc avec le Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl.

Le Chargé des Infrastructures de Caritas Congo Asbl, Ir Alidor Bangu, a résumé à l’Inspecteur Provincial Principal (IPP) faisant fonction de PROVED a.i., les engagements des parties liées au projet PROSEB. Ce dernier était entouré de M. Jean-Pierre Bomongo et Titien Likondji, respectivement Responsable financier et Conseiller technique de PROSEB pour la Province Educationnelle Equateur V.

En fait, le Projet de Soutien à l’Education de Base prévoit, pour la Province Educationnelle Equateur V, que Caritas Congo Asbl, en sa qualité de Maitre d’Ouvrage Délégué, fasse reconstruire 13 Ecoles Primaires (E.P.), reparties dans trois Sous-Divisions éducationnelles, sous la supervision du PROVED.

Ainsi, pour la Sous-division de Karawa, il s’agit des Ecoles Primaires Doko, Zabwa, Sakofio et Boyawaza. La Sous-Division de Businga bénéficiera de cinq écoles : EP Tobongisa, Wasolo, Tukia, Deanga et Loko. Quatre écoles sont concernées à la Sous-Division de Yakoma : EP Kaso, Sialo, Dumoka et Basa-Nyi-Masia.

Toutes ces écoles ont été choisies par la Province Educationnelle, et validées par une mission de Caritas Congo Asbl. « Mon souhait est que toutes nos équipes travaillent en symbiose pour que les choses marchent », a souligné le PROVED a.i., M. Marie-Désiré DUDUNYABO TANDANA. « Nous sommes là pour deux ans. Il faudrait qu’au bout de cette échéance, les 13 écoles à reconstruire pour Equateur V soient achevées », a indiqué pour sa part le Conseiller technique du PROSED.

L’Ingénieur Alidor Bangu a répondu avec satisfaction à toutes les préoccupations du PROVED et de ses conseillers, liées notamment aux critères de validation des sites et à la planification des opérations. « Quoi qu’il en soit, il ne se pose pas de problèmes majeurs d’acheminement des matériaux vers les sites des écoles à reconstruire, contrairement aux sites de l’Equateur I, notamment Bomongo », a noté l’Ir Bangu.

Ce dernier a également saisi l‘occasion pour présenter au PROVED a.i. l’équipe de terrain de Caritas Congo Asbl, basée à Gbadolite. Il s’agit notamment de l’Ingénieur Yvon Mbombo et Christophe Tshoma Mutamba, respectivement Chargé des Opérations de terrain Adjoint et Chargé d’administration. Son bureau fonctionne actuellement au siège de la Caritas-Développement Molegbe. Il venait d’être délocalisé de Gemena où il avait mené les opérations de validation des écoles ciblées, en vue de s’approcher du PROVED à Gbadolite.

Pour la mise en œuvre effective de ce projet, Caritas Congo Asbl a déjà procédé au lancement des premiers appels d’offres nationaux, concernant la Sous-Division de Yakoma. Les appels d’offres pour les deux autres sous-divisions le seront bientôt, conformément à la Convention.

Civilités présentées à l’Evêque de Molegbe et au Maire de Gbadolite

Conduite à l’Hôtel de Ville par l’abbé Egide , Coordonnateur de Caritas-Développement Molegbe, la délégation de Caritas Congo Asbl a présenté par ailleurs ses civilités au Maire de la Ville de Gbadolite et à l’Evêque de Molegbe. Toutes ces deux Autorités (politico-administratives et ecclésiales) ont manifesté leur enthousiasme en apprenant les résultats attendus par ce projet.

Abordé par caritasdev.cd, le Maire Egide Nyikpingo Gbeke a d’abord salué ce projet. Il a ensuite saisi l’opportunité pour plaider auprès du Gouvernement central pour la paie des enseignants dits ’N.P.’, entendez Non Payés ; et un salaire décent à l’enseignant pour une meilleure qualité attendue de l’éducation. « Ce serait contribuer à la volonté du Chef de l’Etat de faire de la RDC un pays émergeant », a-t-il conclu.

Recevant la délégation de Caritas Congo Asbl en fin d’après-midi à l’Evêché, Mgr Dominique Bulamatari, Evêque de Molegbe, s’est dit très honoré d’être compté parmi les Diocèses où siègera cette opération de reconstruction des écoles. « Ca nous honore et nous donne l’occasion de montrer de quoi nous sommes capables. Je peux promettre, au nom de tout notre Diocèse, que nous mettrons toutes les batteries en marche pour pouvoir répondre aux attentes que Caritas Congo Asbl et le Ministère de l’EPSP ont voulu mettre sur notre dos », a déclaré l’Evêque. Et d’ajouter : « nous ferons de notre mieux pour réussir ce projet qui, à notre avis, touche un secteur très important pour l’avenir de notre pays, la RDC. Le berceau de la République, c’est dans les écoles que nous le préparons », a-t-il conclu.

Il sied de rappeler que la mission de Caritas Congo Asbl s’inscrit dans le cadre du Projet de Soutien à l’Education de Base (PROSEB) dont Caritas Congo Asbl est le Maitre d’Ouvrage Délégué. Elle a été sélectionnée par le Secrétariat Général du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP), pour faire exécuter les travaux de reconstruction de 62 écoles et de réhabilitation de deux autres , dans les Provinces éducationnelles de l’Equateur I et V ainsi que du Kasaï Occidental II.

Pour rappel, le PROSEB comprend trois composantes : accroissement de l’Accès à l’Education Primaire, Amélioration de la Qualité de l’Education et le Renforcement Institutionnel et Gouvernance. Il s’inscrit dans le cadre du Plan Intérimaire pour l’Education (PIE) du Ministère de l’EPSP, financé par le Partenariat Mondial pour l’Education (PME) pour un montant de 100 millions de dollars américains, avec l’appui de l’Association Internationale de Développement (IDA). Guy-Marin Kamandji

(Envoyé Spécial)