Nord-Kivu: plaidoyer pour une assistance aux déplacés de Lubero

Report
from Radio Okapi
Published on 10 Jun 2014 View Original

L’administrateur du territoire de Lubero, Joy Bokele, réclame de l’aide pour six cents ménages de déplacés qui ont trouvé refuge depuis deux mois dans le sud de ce territoire. Ces personnes viennent de Walikale où elles ont fui les affrontements entre FDLR et miliciens de Nduma défense of Congo (NDC) de Cheka. Ces déplacés sont regroupés dans plusieurs sites notamment à Kasuho, Bunyantenge et Njiapanda.

Joy Bokele demande de l’aide pour ces personnes qui manquent de moyens. « Ce sont des Congolais qui ne vivaient que de leurs champs. Aujourd’hui, ils sont sans activités. Ils n’ont pas de moyens. Mon souhait est qu’on prenne ces gens-là en charge », plaide l’administrateur du territoire, expliquant ne pas disposer de moyens pour s’occuper de ces déplacés. « Nous en tant qu’autorité territoriale, nous n’avons pas de moyens pour supporter ces familles. Nous ne pouvons que lancer un message auprès des autorités, auprès des organismes », explique Joy Bokele.

L’administrateur du territoire estime que si ces déplacés ne sont pas assistés, ils risquent de rentrer dans leurs milieux alors que ces zones ne sont pas encore sécurisées.
De leur côté, les sources de la société civile locale indiquent que des représentants des organisations internationales comme Care et Solidarités sont arrivés le week-end dernier dans certains sites de déplacés dans le Sud de Lubero pour évaluer les besoins urgents.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi