Nord-Kivu : les participants au dialogue social s’engagent pour le retour de la paix à Beni

Report
from Radio Okapi
Published on 16 Mar 2013 View Original

La société civile, les chefs coutumiers, les groupes armés et les confessions religieuses se sont engagés, samedi 16 mars, à œuvrer pour le retour de la paix dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). Ils ont pris cet engagement au terme d’un dialogue social que le gouvernement provincial du Nord-Kivu, Julien Paluku, a organisé dans la cité d’Oicha.

Dans le communiqué final publié ce matin, ces signataires ont levé l’option de sensibiliser la population à se désolidariser des groupes armés, actifs dans la contrée.

Présents à ces assises, les groupes armés s’engagent, de leur côté, à ne pas recourir aux armes et à la violence comme moyen de résolution des conflits dans cette contrée.

Les signataires ont appelé le gouvernement provincial du Nord-Kivu à écouter les revendications des groupes armés afin de les aider à intégrer l’armée régulière.

Le gouvernement de la République est appelé à rapatrier les groupes armés étrangers dans leurs pays d’origine et à faire voter et promulguer la loi sur le statut des chefs coutumiers.

Les participants ont par ailleurs recommandé à la Monusco de mener une action d’imposition et de consolidation de la paix pour éradiquer tous les groupes armés étrangers et nationaux qui pullulent dans la région.

La police, l’armée et les services de sécurité sont appelés à rétablir le climat de confiance avec la population.

Environ deux cents personnes de différentes couches sociales ont pris part à ce dialogue social.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi