DR Congo

Nord-Kivu: le gouvernement appelé à prévenir «des crimes de masse»

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Les participants à un atelier recommandent au gouvernement congolais de doter les cours et tribunaux des moyens financiers et matériels adéquats pour qu’ils préviennent des crimes de génocide, crimes contre l’humanité et autres crimes de masse au Nord-Kivu. Ils ont fait cette recommandation, samedi 11 avril, en marge de ce forum, organisé par le Mécanisme national de la CIRGL et le Comité national pour la prévention de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Selon ces participants, la prévention des crimes de masses reste le plus grand facteur pour le rétablissement de la cohésion entre les communautés dans cette partie de la RDC.

«Il faut doter les cours et tribunaux des moyens financiers et matériels adéquats pour une bonne gestion des droits et un meilleur exercice de leurs charges. Accorder une attention aux conflits fonciers et les gérer avec équité», a indiqué le coordonnateur de la société civile du Nord-Kivu, Thomas-d’Aquin Mwiti. Les autorités politiques sont également invitées à créer de l’emploi en faveur des jeunes pour éviter qu’ils s’enrôlent dans les groupes armés.

«Qu’une attention particulière soit portée sur le drame du chômage de jeunes de la province notamment par une promotion d’une politique de création d’emplois», a poursuivi le coordonnateur de la société civile du Nord-Kivu.

Cette rencontre s’est clôturée neuf mois après que lesLes douze pays membres de la CIRGL s’étaient engagés à favoriser l’emploi des jeunes par l’octroi des crédits financiers et l’assistance aux jeunes inventeurs ou créateurs d’entreprises dans la région.

Pour assurer le suivi de leur engagement, un secrétariat général du forum des jeunes a été créé. Cette structure est basée à Nairobi (Kenya).

Radio Okapi
Copyright Radio Okapi