DR Congo + 1 more

Mise à jour # 12 : Situation concernant l’afflux de centrafricains fuyant vers la République démocratique du Congo (15 juin 2021)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Points Saillants

  • Au 15 juin, le HCR et ses partenaires ont relocalisé 1 708 réfugiés centrafricains de Yakoma vers le site de Modale, province du Nord Ubangi.
  • 595 réfugiés centrafricains se trouvant à Yakoma et Modale ont reçu des cartes d'identité.
  • 13 301 réfugiés centrafricains et 1 432 membres de la communauté d'accueil ont bénéficié d’une assistance en espèces dans la province du Nord Ubangi.
  • Le HCR et ADSSE ont distribué des articles de première nécessité à 10 385 réfugiés centrafricains dans la province du Sud Ubangi.

Déclaration d'urgence L2

Le 21 janvier 2021, le HCR en RDC a déclaré une urgence L2 pour cette situation humanitaire. Cette décision vise à renforcer les activités de préparation et de réponse des opérations du HCR pour répondre aux besoins de protection des réfugiés et des autres populations touchées par cette crise.

APERÇU DE L'URGENCE

À la suite du conflit armé qui a entouré le second mandat de Touadera à la tête de la République centrafricaine (RCA) en mars 2021, la situation sécuritaire dans le pays reste volatile. L'état d'urgence a été déclaré par les autorités gouvernementales le 21 janvier jusqu'en août 2021. Les forces armées nationales continuent de mener des opérations anti-insurrectionnelles avec leurs alliés. Alors que l'armée a repris le contrôle de la majorité du territoire, certaines zones côtières seraient toujours sous le contrôle de groupes rebelles, avec de fréquents incidents de sécurité signalés ainsi que des incursions sporadiques dans le territoire de la RDC. Jusqu'en mai 2021, des familles de centrafricains ont fui leurs maisons, cherchant refuge dans des sites informels le long du fleuve Ubangi en RDC. Ces populations déplacées font état de violations récurrentes des droits de l'homme à l'encontre des civils et des pillages dans leurs villages d'origine en RCA. La plupart des réfugiés sont des femmes et des enfants. Il y a également beaucoup de personnes ayant des besoins spécifiques, comme des personnes âgées à risque, des personnes handicapées et des survivants de violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG). Le HCR a travaillé avec les autorités congolaises pour surveiller la situation sécuritaire aux frontières et pour relocaliser les réfugiés centrafricains dans des villages plus sûrs et éloignés des régions frontalières reculées et instables.