DR Congo + 12 more

Mise en œuvre de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région - Rapport du Secrétaire général (S/2022/276)

Attachments

I. Introduction

1 . Le rapport ci-après est présenté en application de la résolution 2612 (2021), dans laquelle le Conseil de sécurité a prié le Secrétaire général de lui présenter, tous les six mois, un rapport sur le respect des engagements pris dans l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région et sur ses liens avec la situation en matière de sécurité dans la région des Grands Lacs. Il retrace les événements relatifs à la paix et à la sécurité qui ont jalonné la période du 16 septembre 2021 au 15 mars 2022 dans la région des Grands Lacs depuis la publication du précédent rapport (S/2021/836).

II. Principaux faits nouveaux

A. Propagation et conséquences de la pandémie de maladie à coronavirus

2 . La pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19) est demeurée une source de préoccupation dans la région des Grands Lacs, plusieurs pays ayant enregistré des taux d’infection accrus, principalement au variant Omicron. D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les pays signataires de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération avaient déclaré, au 18 mars, un total de 5 007 400 cas confirmés et de 124 064 décès. En outre, la région a continué de souffrir d’importantes pénuries de vaccins. Au 18 mars, 119 840 280 doses de vaccin en tout avaient été administrées. En octobre, le Burundi s’est joint aux autres pays signataires participant au Mécanisme COVAX de l’OMS pour un accès mondial aux vaccins contre la COVID-19.

3 . La pandémie a également continué d’exacerber les difficultés socioéconomiques préexistantes dans la région, telles que le fardeau de la dette, le manque de diversification économique, le chômage des jeunes, l’extrême pauvreté et la vulnérabilité face aux changements climatiques. Cependant, malgré la lenteur du déploiement des vaccins et les nouvelles vagues d’infections, 10 des 13 pays signataires de l’Accord-cadre ont enregistré une croissance de leur produit intérieur brut supérieure à 3 % en 2021, selon la Banque africaine de développement . La reprise économique mondiale, la hausse des prix des produits de base et la levée de certaines restrictions liées à la pandémie (comme la fermeture des frontières) sont autant de facteurs qui ont contribué à cette croissance