DR Congo

Martin Kobler, Chef de la MONUSCO, et Maximilian Dyck, Directeur Pays UNMAS engagés auprès du gouvernement pour une RDC sans mines d’ici 2020

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Kinshasa, 1er avril 2015 – « Le gouvernement congolais s’est fixé pour objectif un Congo libre de mines d’ici 2020. Ce n’est pas un rêve, c’est un devoir, et la MONUSCO et UNMAS sont pleinement engagés auprès du gouvernement dans cette noble tâche », a annoncé Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC.

Au cours des neuf derniers mois, les équipes du Service de la lutte antimines des Nations Unies (UNMAS) ont participé à 415 missions, et détruit 15 494 restes explosifs de guerre, 33 805 munitions d'armes légères et 632 armes.

UNMAS a comptabilisé un total de 2 539 victimes de mines ou d’explosifs résiduels de guerre en RDC. En 2014, on a dénombré près de 30 victimes.

« En 2014, nous avons nettoyé 12.5% des aires susceptibles de contenir des mines ou des explosifs résiduels de guerre. Nous y avons détruit 130 mines anti-char, 49 mines anti-personnel et des dizaines de milliers d’explosifs résiduels de guerre. Mais surtout, nous avons formé 2 237 formateurs et inspecteurs. Ce dernier point est essential car c’est ce qui permettra de laisser la pleine responsabilité de la lutte antimines à l’Etat congolais », a affirmé Maximilian Dyck, le Directeur Pays UNMAS.