Maniema : hausse de prix des denrées alimentaires à Punia

Report
from Radio Okapi
Published on 10 Mar 2013 View Original

Les prix des produits de premières nécessités ont augmenté, depuis quelques jours, sur les marchés des cités minières de Punia et Kasese, à 245 km de Kindu, au Maniema. Selon des sources locales, ce constat est fait depuis que les Forces armées de la RDC (FARDC) contrôlent ces cités autrefois assiégée par les miliciens Raïa Mutomboki.

Les mêmes sources indique par exemple qu’une bouteille d’huile d’un litre qui se vendait à 500 FC (0, 5 USD) se négocie actuellement à 800 voire 1 000 FC (1, 1 USD).

Sur le plan humanitaire et social, la situation est désastreuse à Punia où des déplacés internes, venus de Kasese, estimés à plus de milliers de ménages, vivent dans des familles de ménage.

L’ONG MSF/Belgique apporte son appui en produits pharmaceutiques, dans les services de la maternité et pédiatrie, affirment des sources sur place.

Le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu Salumu, a dernièrement remis un lot important de médicaments essentiels à l’Hôpital général de référence de Punia.

Il a également décidé de la gratuité des frais en faveur des élèves déplacés notamment les finalistes du primaire qui présentent le Tenafep.

Les FARDC avaient repris le contrôle de la cité minière de Punia au Maniema, le 17 février à midi, selon le porte-parole du Gouvernement, Lambert Mende qui confirmait la nouvelle annoncée par des sources concordantes dans la région.

Au bout de quelques heures des combats, l’armée régulière avait pu déloger les miliciens Raïa Mutomboki qui avaient occupé pendant 24 heures cette cité du Maniema.

«Je vous informe (…) qu’il y a quelques heures, la cité de Punia vient de rentrer sous le contrôle des Forces armées de la République démocratique du Congo. Les forces qui sont coordonnées par le général François Olenga, chef d’état-major de la force terrestre», avait déclaré le ministre Lambert Mende.

Radio Okapi:
Copyright Radio Okapi