Maladie à virus Ebola: deux ‎médicaments très efficaces identifiés

Report
from World Health Organization
Published on 12 Aug 2019 View Original

Les coauteurs d’un essai thérapeutique effectué en République démocratique du Congo (RDC) concernant la maladie à virus Ebola ont annoncé des progrès qui offriront aux patients de meilleures chances de survie. Deux des quatre médicaments testés sont plus efficaces pour traiter la maladie à virus Ebola. Dorénavant, ce seront les seuls médicaments que les futurs patients recevront.

Le communiqué de presse de l’OMS/du NIAID/de l’INRB (en anglais) donne des précisions sur les changements.

Cette initiative de l’OMS est le tout premier essai randomisé contrôlé destiné à évaluer l’innocuité et l’efficacité de quatre médicaments utilisés pour traiter des patients atteints de maladie à virus Ebola. Initialement conçu comme une étude sur plusieurs flambées et dans plusieurs pays, l’essai PALM (« Together save lives ») a été lancé en novembre 2018. Il entre dans le cadre de la riposte d’urgence en RDC, en collaboration avec une large alliance de partenaires, dont l’Institut national de recherche biomédicale (INRB), le Ministère de la santé, le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) – l’un des instituts nationaux des États-Unis d’Amérique pour la santé – l’ Alliance for International Medical Action (ALIMA), Médecins sans Frontières (MSF), l’International Medical Corps (IMC) et d’autres organisations.

L’OMS tient à continuer à collaborer étroitement avec les Ministères de la santé de la RDC et des pays voisins et avec d’autres partenaires internationaux pour que la riposte reste ferme et bien coordonnée. Nous continuerons à mener des travaux de recherche rigoureux et à en prendre en compte les résultats dans la riposte, dans le cadre de diverses stratégies de prévention et de lutte.