DR Congo + 11 more

Les doses de vaccin contre la COVID-19 données par le Royaume-Uni arrivent dans les pays africains

  • Les doses de vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 données par le Royaume-Uni sont arrivées le 13 août en Zambie (119 200 doses) et en République démocratique du Congo (RDC) (51 840 doses) ; 119 040 doses devraient arriver le 14 août au Malawi, 140 160 doses le 15 août au Sénégal, 299 680 doses le 16 août en Égypte et 299 520 doses le 18 août en Ouganda. Le Royaume-Uni s'est engagé à donner 80 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 par le biais de COVAX, dans le cadre d'une promesse plus large de partager 100 millions de doses avec le reste du monde. Le gouvernement britannique a déjà engagé 548 millions de livres sterling dans le financement de la garantie de marché COVAX de Gavi.

  • Déclaration du ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab : « Trois millions de doses de vaccin données par le Royaume-Uni arrivent maintenant dans 11 pays d'Afrique (dont l’Éthiopie, le Kenya et l’Ouganda) pour aider à lutter contre la COVID-19. Ce premier lot fait partie des 80 millions de doses de vaccin données par l'intermédiaire de COVAX – car nous savons que personne n'est en sécurité tant que tout le monde ne l'est pas. »

  • Déclaration du Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l’Alliance du Vaccin : « Le gouvernement du Royaume-Uni est l'un des plus ardents défenseurs de la vaccination mondiale et l’un des premiers à avoir apporté son soutien à COVAX. Les dons de doses jouent un rôle important dans la mission de COVAX, surtout maintenant, alors que nous sommes dans l’attente d’une forte augmentation des livraisons dans les semaines qui viennent. Ces livraisons auront un impact direct sur la protection des personnes les plus vulnérables de la planète. »

Genève, le 13 août 2021 – Les premières doses de vaccin AstraZeneca données à COVAX par le Royaume-Uni devraient arriver incessamment en Angola, en Égypte, en Éthiopie, au Ghana, au Kenya, au Malawi, au Nigéria, au Sénégal et en Ouganda. La Zambie et la République démocratique du Congo (RDC) sont les premières à recevoir ces vaccins donnés par le Royaume-Uni. Le 13 août, 119 200 doses arrivent à Lusaka et 51 840 doses à Kinshasa ; 119 040 doses devraient arriver au Malawi le 14 août, 140 160 doses au Sénégal le 15 août, 299 680 doses en Égypte le 16 août et 299 520 doses en Ouganda le 18 août.

Ces livraisons de vaccin fournis par le Royaume-Uni font partie d'une promesse plus large de partager 100 millions de doses avec le reste du monde, dont 80 % par le biais de COVAX. Le Royaume-Uni a déjà fait don à COVAX de quelque 5 millions de doses de vaccin, dont 3 millions sont en cours de distribution dans les pays africains dans le cadre de cette opération. Le Royaume-Uni couvre également le coût des seringues, des boîtes de sécurité, du fret aérien et autres frais annexes. Ce soutien britannique permet à COVAX de distribuer des vaccins à un moment où l'approvisionnement mondial est encore soumis à une très forte pression. La livraison de vaccin dès le troisième trimestre 2021 est particulièrement appréciable car elle permet de répondre aux besoins urgents et de protéger les populations vulnérables face à la propagation de nouveaux variants.

Cette décision fait suite à un financement britannique de 548 millions de livres sterling en faveur de la garantie de marché COVAX de Gavi (AMC COVAX de Gavi) destiné à l’aider à fournir des doses de vaccin à 92 pays à faible revenu. La présidence britannique du G7 a également joué un rôle déterminant lors du sommet de Carbis Bay en promouvant l'accès aux vaccins et en incitant les partenaires du G7, à s’engager à partager des doses de vaccin.

« Trois millions de doses de vaccin données par le Royaume-Uni arrivent maintenant dans 11 pays d'Afrique (dont l'Éthiopie, le Kenya et l'Ouganda) pour aider à lutter contre la COVID-19 » a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab. « Il s'agit du premier lot des 80 millions de doses données par l'intermédiaire de COVAX – car nous savons que personne n'est en sécurité tant que tout le monde ne l'est pas. »

« Le Royaume-Uni est fier d'être l'un des principaux soutiens de COVAX et du travail crucial qu'il accomplit en fournissant des vaccins aux pays qui en ont le plus besoin » a ajouté le secrétaire d'État à la Santé et à la Protection sociale, Sajid Javid. Les cinq millions de doses données à COVAX font partie des 100 millions de doses de vaccin que nous avons promis de fournir d’ici un an pour aider à accélérer l'accès mondial, et c'est fantastique de penser que, dès aujourd'hui, ces doses vont changer la vie de millions de personnes. Je suis extrêmement reconnaissant envers l'Université d'Oxford et AstraZeneca d'avoir produit ce vaccin à prix coûtant – sachant que nous ne serons pas à l'abri de la COVID-19 tant que le monde entier ne le sera pas.

« Le gouvernement du Royaume-Uni est l'un des plus ardents défenseurs de la vaccination mondiale et a été l'un des premiers à avoir apporté son soutien à COVAX » a reconnu le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi, l'Alliance du Vaccin. Les dons de doses jouent un rôle important dans la mission de COVAX, surtout maintenant, alors que nous sommes dans l’attente d’une forte augmentation des livraisons dans les semaines à venir. Ces livraisons auront un impact direct sur la protection des personnes les plus vulnérables au monde. »

Ces doses fournies par le Royaume-Uni sont produites par le réseau de fabrication d'AstraZeneca. Les dons de vaccin effectués par le biais de COVAX permettent d'augmenter la couverture vaccinale, d’éviter les gaspillages et contribuent à mettre fin à la phase aiguë de la pandémie. La conception et le fonctionnement du mécanisme de partage des doses mis en place par COVAX sont financés par une contribution du Canada d’un montant de 5 millions de dollars canadiens.

Plus de 600 millions de doses ont déjà été promises à COVAX par un certain nombre de pays, ce qui nous aide à résoudre les problèmes d'approvisionnement à court terme. Grâce au travail effectué par les gouvernements donateurs pour surmonter les obstacles juridiques et logistiques, COVAX peut concrétiser un nombre croissant de promesses de partage de doses, et nous espérons voir davantage de livraisons provenant de dons ou de transferts de doses dans les semaines et les mois à venir.

Notes à l’usage des rédacteurs

À propos de COVAX

COVAX, le pilier vaccins de l’Accélérateur d'accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT), est codirigé par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), Gavi, l’Alliance du Vaccin (Gavi) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) – en collaboration avec divers partenaires, notamment les fabricants de vaccins des pays développés et des pays en développement, l’UNICEF et la Banque mondiale. C’est la seule initiative mondiale à travailler avec les gouvernements et les fabricants pour assurer la disponibilité des vaccins contre la COVID-19 dans le monde entier, tant pour les pays à revenu élevé que pour les pays à faible revenu.

Rôle de la CEPI dans COVAX

La Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) est à la tête du portefeuille de recherche et développement de COVAX. Elle est chargée d’investir dans la R&D de divers candidats vaccins prometteurs, avec l’objectif de soutenir le développement de trois vaccins qui se seront avérés sûrs et efficaces et qui pourront être mis à la disposition des pays participant à la Facilité COVAX. Dans ce cadre, la CEPI a obtenu pour la Facilité COVAX le droit de premier refus pour plus d’un milliard de doses d’un certain nombre de vaccins candidats, et réalisé des investissements stratégiques dans la production de vaccins, notamment en réservant des capacités de fabrication de vaccins pour COVAX dans un réseau de sites de production et en assurant la disponibilité de suffisamment de flacons pour le conditionnement de 2 milliards de doses de vaccin. La CEPI investit également dans les candidats vaccins de "nouvelle génération", offrant ainsi à l’avenir de nouvelles options de lutte contre la COVID-19.

Rôle de Gavi dans COVAX

À la tête de tout ce qui concerne l’approvisionnement et la distribution des vaccins pour COVAX, Gavi a conçu et gère la Facilité COVAX et l'AMC COVAX, et travaille avec les partenaires de l'Alliance, UNICEF et OMS, et avec les gouvernements, pour aider les pays à se préparer à recevoir et à distribuer les vaccins contre la COVID-19. C’est Gavi qui héberge le Bureau de la Facilité COVAX, coordonne le fonctionnement et la gestion de l’ensemble du mécanisme, s’occupe des relations juridiques et financières avec les 193 participants de la Facilité et gère les contrats de la Facilité COVAX : il s’agit notamment de négocier avec les fabricants des accords d'achat anticipé pour les vaccins candidats prometteurs, de façon à sécuriser un certain nombre de doses au nom de tous les participants de la Facilité COVAX. Gavi coordonne également la conception et le fonctionnement de l'AMC COVAX et collecte des fonds pour ce mécanisme qui permet à 92 économies à faible revenu d’avoir accès à des doses de vaccin financées par les donateurs. Dans ce cadre, Gavi assure le financement des vaccins et supervise leur achat par l’UNICEF et leur livraison à tous les participants de l'AMC. Ainsi, elle active les accords d'achat anticipé qu’elle a passés avec les fabricants et finance le travail des partenaires et des gouvernements pour la préparation des pays et la distribution des vaccins. Elle apporte aux gouvernements, à l'UNICEF, à l'OMS et aux autres partenaires un soutien personnalisé pour les équipements de la chaîne du froid, l'assistance technique, la fourniture de seringues, de véhicules et différents autres aspects de la logistique extrêmement complexe nécessaire pour la distribution des vaccins. Gavi a également participé à la conception du mécanisme de compensation en l’absence de faute de l'AMC et du stock tampon de vaccins à usage humanitaire de COVAX dont elle gère le fonctionnement et pour lesquels elle collecte des financements.

Rôle de l’OMS dans COVAX

L'OMS assume plusieurs rôles au sein de COVAX. Elle fournit des directives et des normes en matière de politiques vaccinales, de réglementation, de sécurité, de R&D, d’attribution des vaccins, et en ce qui concerne la préparation des pays à recevoir et distribuer les vaccins. Son Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination, élabore des recommandations sur les politiques de vaccination, en s’appuyant sur l’analyse des données scientifiques disponibles. Ses programmes de préqualification et d’inscription sur la liste des utilisations d'urgence (EUL) permettent d’harmoniser l’étude des dossiers et l’octroi des autorisations entre les États membres. L’OMS aide les États membres en matière de surveillance de la sécurité des vaccins et en assure la coordination au niveau mondial. Elle a défini le profil de produit cible applicable aux vaccins contre la COVID-19 et assure la coordination technique de la R&D. L'OMS dirige conjointement avec l'UNICEF l’axe de travail relatif à la Préparation des pays à la vaccination contre la COVID-19, qui aide les pays à se préparer à recevoir et à administrer les vaccins. Dans le cadre de cet axe de travail, Gavi et de nombreux autres partenaires collaborent aux niveaux mondial, régional et national pour fournir des outils, des conseils, un suivi et une assistance technique sur le terrain pour la planification et le déploiement des vaccins.  Avec ses partenaires de COVAX, l'OMS a élaboré un système d'indemnisation en l’absence de faute dans le cadre des engagements d'indemnisation et de responsabilité limités dans le temps.

Rôle de l’UNICEF dans COVAX

L'UNICEF tire parti de son expérience en tant que principal acheteur de vaccins au monde et travaille avec ses partenaires et les fabricants pour l'achat de doses de vaccin contre la COVID-19. Il s’occupe également du transport, de la logistique et du stockage des vaccins. L'UNICEF achète déjà plus de 2 milliards de doses de vaccins par an pour la vaccination systématique et la riposte aux épidémies pour le compte de près d’une centaine de pays. En collaboration avec le Fonds renouvelable de l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), l'UNICEF dirige les efforts visant à acheter et à fournir des doses de vaccins contre la COVID-19 pour COVAX. En outre, l'UNICEF, Gavi et l'OMS travaillent 24 heures sur 24 avec les gouvernements pour s'assurer que les pays sont prêts à recevoir les vaccins, qu’ils disposent d’un équipement de chaîne du froid approprié et d’agents de santé qualifiés pour les administrer. L'UNICEF joue également un rôle de premier plan dans les efforts visant à renforcer la confiance dans les vaccins, en communiquant sur la fiabilité des vaccins et en luttant contre la désinformation dans le monde entier.

À propos de l’Accélérateur ACT

L’accélérateur d’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT) est une nouvelle collaboration mondiale novatrice visant à accélérer la mise au point et la production de diagnostics, de traitements et de vaccins contre la COVID-19 et à en assurer un accès juste et équitable. Il a été initié en avril 2020 par l'OMS, la Commission européenne, la France et la Fondation Bill & Melinda Gates en réponse à l’appel lancé en mars 2020 par les dirigeants du G20.

L'Accélérateur ACT n'est ni une instance décisionnaire ni une nouvelle organisation. Il a pour but de renforcer la collaboration entre les organisations existantes pour mettre fin à la pandémie. C’est un cadre de collaboration qui a été conçu pour réunir les principaux acteurs autour d’une même table, dans le but de mettre fin à la pandémie le plus rapidement possible en accélérant la mise au point, la distribution à grande échelle, juste et équitable de tests, de traitements et de vaccins, ce qui permettra à court terme de protéger les systèmes de santé, redresser les sociétés et relancer l’économie. L’Accélérateur ACT s'appuie sur l'expérience des grandes organisations mondiales de santé qui s'attaquent aux problèmes sanitaires les plus graves et qui, en collaborant, sont à même de produire de nouveaux résultats encore plus ambitieux contre la COVID-19. Ses membres se sont engagés à veiller à ce que tout le monde ait accès à tous les outils nécessaires pour vaincre la COVID-19 et à faire preuve d’un niveau de collaboration sans précédent pour y parvenir.

L’Accélérateur ACT est organisé en quatre axes de travail : diagnostic, traitements, vaccins et renforcement des systèmes de santé, plus un axe de travail transversal, Accès et Allocation*.*

À propos de Gavi, l’Alliance du Vaccin

Gavi, l'Alliance du Vaccin, est un partenariat public-privé qui contribue à la vaccination de la moitié des enfants de la planète contre certaines des maladies les plus meurtrières. Depuis sa création en 2000, Gavi a aidé à vacciner une génération tout entière – soit plus de 822 millions d'enfants – et à prévenir plus de 14 millions de décès, ce qui a permis de réduire de moitié la mortalité infantile dans 73 pays à faible revenu. Gavi joue également un rôle essentiel dans l'amélioration de la sécurité sanitaire mondiale en soutenant les systèmes de santé et en finançant les stocks mondiaux de vaccins contre la maladie à virus Ebola, le choléra, la méningite et la fièvre jaune. Après deux décennies de progrès, Gavi s'attache désormais à protéger la nouvelle génération et à atteindre les enfants qui ont été laissés de côté et échappent encore à la vaccination, en recourant à des mécanismes financiers innovants et en faisant appel aux technologies de pointe – allant de l’utilisation de drones à la biométrie – pour sauver des millions de vies supplémentaires, prévenir les épidémies avant qu'elles ne se propagent et aider les pays à atteindre l'autosuffisance. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.gavi.org.fr et venez nous rejoindre sur Facebook et Twitter.

L'Alliance du Vaccin rassemble les gouvernements des pays donateurs et des pays bénéficiaires, l'Organisation mondiale de la Santé, l'UNICEF, la Banque mondiale, l'industrie du vaccin, les agences techniques, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates ainsi que d'autres partenaires du secteur privé. Pour consulter la liste complète des gouvernements donateurs et des autres grandes organisations qui financent le travail de Gavi, veuillez cliquer ici.

CONTACTS PRESSE

Evan O’Connell
+41 79 682 18 95
eoconnell@gavi.org

Laura Shevlin
+ 41 79 529 92 87
lshevlin@gavi.org

Meg Sharafudeen
+41 79 711 55 54
msharafudeen@gavi.org

Iryna Mazur
+41 22 909 29 20
imazur@gavi.org

Cirũ Kariũki
+41 79 913 94 41
ckariuki@gavi.org