Le projet de réduction des conflits et violences communautaires à Walungu porte des fruits

ALAIN LIKOTA

Walungu, le 15 novembre 2018 – Au Sud-Kivu, un projet de Réduction des Violences Communautaires de la Section DDRRR de la MONUSCO, lancé depuis mars 2018, a été remis le 15 novembre 2018 à la communauté de Mulamba, territoire de Walungu. Il occupe bien des démobilisés et des jeunes à risque.

La cérémonie de remise de ce projet de Réduction des Violences Communautaires (CVR) a eu lieu sur le site même du projet : les marais de Cidorho, dans le groupement de Mulamba, en territoire de Walungu.

55 démobilisés, 30 femmes et filles vulnérables et 15 jeunes à risque sont les bénéficiaires directs de ce projet d’appui à l’entreprenariat exécuté par l’Association Paysanne pour le Développement Intégré (APDIL). Les retombées profitent cependant à toute la population du groupement de Mulamba et environs.

Dans un partenariat avec APDIL, c’est à hauteur de 71 619 USD que la section DDRRR de la MONUSCO Sud-Kivu a financé ce projet qui consiste en la pisciculture et la riziculture sur environ 5 hectares. Si la production de riz attendue est de 10 tonnes, déjà 800 kilogrammes ont été récoltées, à côté des poissons, et le lot déjà prêt à être acheminé vers les différents marchés de Walungu.

Sans être contredit, Vicaire Babunga Bahati, l’ingénieur agro-phytotechnicien employé dans le projet, a noté que l’emploi fourni aux jeunes de Mulamba par le projet depuis le mois de mars 2018, a contribué à une baisse notable de la criminalité dans ce groupement, à la satisfaction générale. Il relève cependant le défi de la distance à parcourir pour aller décortiquer du riz paddy.

Bashizi Mbala, l’un des bénéficiaires, a exprimé sa grande satisfaction de prendre part à ce projet. En plus de l’emploi ainsi créé, il a également bénéficié des formations agricoles.

Après ce premier pas, la section DDRRR/MONUSCO compte sur l’appropriation du projet par la communauté de Mulamba pour sa pérennisation.