DR Congo

Le plan de préparation et de réponse aux urgences au centre d’un atelier à la Caritas Congo

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Kinshasa, le 29 novembre 2017 (caritasdev.cd) : L’atelier sur la mise en place du plan de préparation et de réponse aux urgences, destiné à l’équipe des Urgences de la Caritas Congo Asbl, s’est clôturé lundi 2017 novembre 2017, à son centre d’accueil à Kinshasa. Ouvert vendredi 24 novembre dernier, ces assises ont été organisées par la Caritas Congo Asbl, avec l’appui technique et financier de caritas de la grande Bretagne et de CAFOD (Caritas d’Angleterre et des Pays de Galle), dans le cadre du nouveau programme de développement des capacités humanitaires (HCD program).

Monsieur Gilbert BISIMWA, Chargé de ce programme à CAFOD, a circonscrit l’objet visé par cet atelier : avoir un plan de réponses aux urgences qui devra servir de support de travail dans la préparation et la réponse à des catastrophes pour Caritas Congo.Au premier jour, « les catastrophes en RDC au cours des 20 dernières années et leur impact sur les communautés locales » a constitué le point de départ de cet atelier. Il était question de décrire les différentes crises humanitaires qui ont affecté des populations congolaises depuis les années. Cette analyse a permis d’appréhender et de prédire des catastrophes probables à venir affectant les communautés locales .C’est grâce à des alertes précoces constituant des indicateurs susceptibles de relever le déclenchement possible d’une crise au sein de la communauté, a relaté le facilitateur de cet atelier, Monsieur Gilbert BISIMWA. Bref, les participants ont retenu comme crises probables dans les années à venir : les conflits armés, les épidémies les pluies.

A la deuxième journée de l’atelier, l’équipe de réponse aux urgences de Caritas Congo Asbl s’est appesantie, toujours sous la facilitation de Mr Gilbert BISIMWA, sur le « comment répondre aux urgences en cas de crise ». Ici, Le modérateur a passé en revue les procédures à mettre en place pour intervenir dans un court délai comme acteur humanitaire qui doit sauver la vie des hommes sur tous les plans.

Enfin, la troisième journée a été consacrée à la réponse à adopter en cas de crise humanitaire à savoir : les conflits armés, les épidémies et les pluies diluviennes. Il s’agit de déterminer l’impact et de préciser des rôles que chaque acteur doit jouer et les responsabilités à prendre au sein de l’équipe pour garantir le succès d’une réponse à une urgence, tout en assurant un suivi et évaluation des activités selon le plan d’action aux urgences.

A l’issue de cette session, deux résolutions majeures ont été formulées. D’une part, «c’est de pouvoir finaliser le plan de préparation et réponse aux urgences humanitaires » et d’autre part «de constituer une équipe qui va poursuivre l’effort initié pour finaliser ce draft », a souligné Dr GuyByavulwa Mugashane, responsable de ce programme au sein de la Caritas Congo Asbl.

Après la finalisation, l’équipe de réponse aux urgences de la caritas Congo Asbl aura un exercice d’assimilation prévu en janvier 2018 à Goma avec la participation de trois Caritas diocésaines que sont : Caritas Kindu, CaritasKasongo et Caritas Bukavu.

Dody ISHAKU(Stagiaire)