LE HCR et le PAM ensemble pour apporter une assistance aux réfugiés centrafricains en RDC

Report
from World Food Programme, UN High Commissioner for Refugees
Published on 08 Mar 2013 View Original

KINSHASA – L’agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) ont joint leurs forces pour apporter une assistance aux quelques 20.000 centrafricains qui ont fui leur pays pour se réfugier en République démocratique du Congo (RDC), après la reprise de combats entre des rebelles du Seleka et l’armée regulière centrafricaine depuis la mi-décembre.

“Un nombre important de ces nouveaux réfugiés sont des femmes et des enfants en état de malnutrition,” indique Martin Ohlsen, directeur du PAM en RDC. “Ils ne peuvent satifaire leurs besoins de base, notamment alimentaires, et n’ont aucune source de revenus. De plus, ils sont accueillis par des communautés locales qui ont elles mêmes très peu de ressources.”

Les réfugiés de la République centrafricaine continuent de fuir les combats et l’insécurité dans leur pays, situé au nord de la RDC. A ce jour, quelque 22.000 personnes ont passé la frontière et se sont refugiées dans la province de l’Equateur. Environ 2000 autres sont arrivées dans la province Orientale.

Les réfugiés centrafricains, jusqu’à présents hébergés par des familles d’accueil à Gbadolite et Mobayi-Mbongo, seront prochainement regroupés dans un camp.

“Le gouvernement congolais a mis à disposition des terres pour établir ce camp”, indique le réprésentant régional du HCR, Stefano Severe. “Nous nous félicitons de cette décision, car les réfugiés ont besoin de protection et que leur nombre est maintenant au dela des capacités d’acceuil des familles autochtones.”

Le HCR a déployé sur place une équipe d’urgence de 16 membres de son personnelet et 18 autres personnes travaillant pour des organisations partenaires. Cette équipe a été rejointe page 2 par un Chargé des urgences du PAM. Le pré-enregistrement des réfugiés a débuté le 4 mars à Mobayi-Mbongo, 45 kilomètres de Gbadolite.

En début de semaine, le PAM a transporté jusqu’à Gbadolite 175 tonnes de nourriture (farine de maïs, haricots, huile de cuisine et sel iodé) pour répondre aux besoins immédiats de 22.000 personnes pour 15 jours.

Le HCR a de son côté acheminé sur place des biens non alimentaires, dont 2.500 sets de cuisine, 6.000 jerrycans, 3.000 bâches, 5.000 moutiquaires, couvertures, matelas, 6.000 seaux, et 5 tonnes de savon. Ces équipements ne permettront pas cependant de couvrir tous les besoins.

La situation nutritionelle des réfugiés est inquiétante avec des taux de malnutrition aiguë globale de 21% parmi les enfants de moins de 5 ans. Pour éviter que la situation ne se dégrade, le PAM a acheminé sur place 20 tonnes de produits de supplémentation alimentaire, prêt à l’emploi, à base de pâte d’arachide, pour traiter 3.500 enfants pendant deux mois. Afin que la situation ne se dégrade davantage, le PAM fournira également des biscuits à haute valeur énergétique qui couvriront les besoins de quelque 11.000 enfants et femmes pendant six jours.

Le PAM et le HCR apportera également une assistance aux réfugiés arrivés en province Orientale. Cependant, l’accès à ces personnes est rendu très difficile par la dégradation des infratructures routières et l’insécurité due aux activités de bandes armées dans la région.

Les Nations Unies apportent aussi une assistance humanitaires à des centaines de milliers de congolais, déplacés dans leur pays, par plusieurs conflits armés concommitants. Les UN les aident notamment, dès que les conditions de sécurité le permettent, à rentrer chez eux et à reprendre une vie normale.

Pour plus d’informations:

Fabienne Pompey, PAM/Kinshasa, Email: fabienne.pompey@wfp.org, Mob. +243 97 0000 292

Simplice Kpandji, UNHCR/Kinshasa, Email: kpandji@unhcr.org, Mob. +243 818331 322

Elisabeth Byrs, WFP/Genève, Email: elisabeth.byrs@wfp.org, Mob. +41 79 473 4570

Fatoumata Lejeune-Kaba, UNHCR/Genève, Email: lejeunek@unhcr.org, Mob: +41 79 249 3483