Le coordonnateur humanitaire rencontre les deplaces de Minembwe, Itombwe et Fizi

Bukavu, le 31 juillet 2019. Le Coordonnateur Humanitaire par intérim, David McLachlan-Karr, a effectué du 29 au 31 juillet, une visite de terrain dans la province du Sud-Kivu, plus particulièrement à Minembwe, Itombwe et Fizi ; ces localités abritent plus de 180 000 personnes nouvellement déplacées, suite aux violences armées survenues dans la région Est de la République Démocratique du Congo au cours des trois derniers mois.

Cette mission intervient alors que le Coordonnateur Humanitaire a alloué, la semaine dernière, 4 millions de dollars du Fonds Humanitaire RDC pour financer le plan de réponse à la crise née de ces violences dans les Hauts Plateaux de Fizi et de Mwenga.

A Minembwe, Mr. McLachlan-Karr a exprimé sa solidarité avec les victimes des violences et échangé avec des représentants des déplacés. Il les a rassurés de sa détermination à renforcer l’assistance humanitaire, notamment en vivres, abris, soins de santé et assainissement, ainsi qu’à poursuivre les efforts en matière de protection.

Le Coordonnateur Humanitaire s’est également rendu à Mikenge où il a pu constater les efforts des acteurs humanitaires pour apporter l’assistance urgente aux besoins, entre autres, en éducation et en articles ménagers essentiels ainsi que la réhabilitation des infrastructures sociocommunautaires détruites lors des attaques. Les populations déplacées ont, au cours des échanges avec le Coordonnateur Humanitaire, insisté sur leurs besoins, notamment l’urgence de protection, dans une région où les groupes armés ont multiplié les attaques ces derniers mois. David McLachlan a clôturé sa visite à Fizi où il a salué le projet d’adduction d’eau mis en œuvre par Oxfam grâce à un financement du Fonds Humanitaire de la RDC.
Au début de sa visite de terrain, le Coordonnateur Humanitaire a eu, le 29 juillet à Bukavu, un entretien « riche et constructif » avec le nouveau Gouverneur de la province du Sud-Kivu, M. Théo Ngwabidje.

Au cours de l’entretien, l’autorité provinciale a souligné la nécessité de réactiver le cadre provincial de coordination humanitaire en vue d’un dialogue soutenu entre acteurs humanitaires et autorités provinciales, en faveur d’une action humanitaire efficace et concertée.

« Il faut aussi renforcer la cohérence entre l’assistance humanitaire, les programmes de développement et la création d’un environnement de paix durable », a conclu le Coordonnateur Humanitaire, rappelant l’importance de travailler à l’avènement du Nexus Humanitaire-Développement-Paix. Cette approche vise une synergie entre assistance humanitaire et projets de développement et de consolidation de la paix, dans un cadre commun de résultats en lien avec les besoins des bénéficiaires et les priorités nationales de la RDC.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.