DR Congo

Le Coordonnateur Humanitaire par Intérim en République Démocratique du Congo Condamne les Attaques Contre les Travailleurs Humanitaires

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Kinshasa, 21 septembre 2020 – Le Coordonnateur Humanitaire par intérim, M. Diego Zorrilla, condamne fermement les attaques contre les travailleurs humanitaires ayant eu lieu à l’Est de la République démocratique du Congo récemment.

Le 16 septembre 2020, M. Mathieu Musharhamina Chengangu, 43 ans, travaillant pour l’organisation non gouvernementale (ONG) World Vision, a trouvé la mort lors d’une attaque par des hommes armés non identifiés du convoi humanitaire dans lequel il se trouvait. « Au nom de la communauté humanitaire en République démocratique du Congo, je présente mes sincères condoléances à la famille de Mathieu, à ses amis, à son organisation et à tous ceux qui sont touchés par ce drame, » a déclaré M. Zorrilla. Les membres du convoi de l’ONG venaient de terminer une distribution de vivres ayant couvert 5 000 ménages déplacés dans le territoire de Lubero, au Nord Kivu. Un autre membre du personnel de World Vision, blessé par balle au cours de cette attaque, est actuellement hospitalisé.

Le 18 septembre 2020, trois travailleurs humanitaires de l’organisation CARITAS ont été kidnappés alors qu’ils étaient en mission pour la réparation d’un ouvrage hydraulique à 16 kilomètres de la ville de Bunia, dans la province de l’Ituri. Ils sont actuellement portés disparus.

« Je suis profondément consterné par tous ces actes de violence dirigés contre le personnel humanitaire qui œuvre au quotidien pour sauver des vies. J’espère vivement que nous retrouverons nos collègues de CARITAS sains et saufs, » a ajouté M. Zorrilla.

Ces incidents graves mettent une nouvelle fois en exergue les risques encourus par le personnel humanitaire et les contraintes d’accès liées au caractère volatile de la situation sécuritaire. « Je demande un accès rapide et sans entrave aux populations affectées par les situations de conflits à l’est du pays et demande que des investigations de ces incidents soient menées et les coupables appréhendés et jugés, » a déclaré M. Zorrilla.

« La multiplicité des incidents sécuritaires ciblant des acteurs humanitaires en République démocratique du Congo est très inquiétante. Le pays reste confronté à une crise humanitaire très complexe. En 2020, 9,2 millions de personnes sont ciblées par la réponse humanitaire. Ces personnes ont le droit de recevoir de l’assistance sans que la vie de celles et ceux qui les aident ne soit mise en péril, » a conclu M. Zorrilla.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Katy Thiam, Chargée de l’Information Publique et plaidoyer a.i OCHA-RDC, thiamk@un.org
Les communiqués de presse d’OCHA sont disponibles sur www.humanitarianresponse.info ou www.reliefweb.int

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.