DR Congo

Le Coordonnateur Humanitaire dénonce l’attaque contre l’hôpital général de référence de Boga en Ituri

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Kinshasa, 10 juin 2021. Le Coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo, M. David McLachlan-Karr, condamne fermement l’attaque du 7 juin 2021 contre l'hôpital général de référence de Boga, territoire d’Irumu, en Ituri. Cette attaque a causé la destruction et le pillage de l’hôpital, qui sert plus de 80 000 personnes dans la zone de santé. L’attaque a eu lieu dans le cadre d’affrontements qui ont causé au moins dix morts ce jour même.

« Je suis choqué et attristé par cette nouvelle attaque en Ituri. Des enfants, des femmes, des hommes ont besoin des services de cet hôpital pour survivre dans cette zone fortement impactée par les violences » a déclaré aujourd’hui M. David McLachlan-Karr. « S’attaquer aux structures médicales, aux personnels soignants, aux malades sont des violations du droit international humanitaire ».

La situation sécuritaire en Ituri ne cesse de s'aggraver. Depuis le début de l’année, les autorités sanitaires ont recensé au moins quatre attaques contre des structures médicales dans la seule zone de santé de Boga, y compris la destruction et les pillages de centres de santé, ainsi que les enlèvements du personnel soignant.

L’attaque contre l’hôpital de Boga s’inscrit malheureusement dans une série d’incidents graves qui touchent les populations civiles, y compris des acteurs humanitaires, dans la province de l’Ituri. La semaine dernière, le 31 mai, des attaques meurtrières sur les villes de Boga et Tchabi avaient causé la mort d’au moins 55 personnes. Quelques jours auparavant, les locaux d’une ONG internationale à Drodro, en territoire de Djugu, ont été ravagés. La recrudescence des conflits communautaires extrêmement violents et meurtriers est une énorme inquiétude pour la communauté humanitaire qui exige que des mesures soient prises pour interrompre ce cycle de violences.

« Il est de la responsabilité de l’Etat congolais de protéger les civils et les acteurs humanitaires. Je lance un appel au gouvernement militaire de l’Ituri pour qu'il renforce la sécurité des civils et permette à l’assistance humanitaire de venir en aide aux personnes qui en ont besoin. » a conclu M. David McLachlan-Karr.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

M. Joseph Inganji, Chef de Bureau, OCHA-RDC, +243 970 003 760, inganji@un.org

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.