DR Congo + 1 more

Le Coordonnateur des secours d'urgence des Nations Unies insiste sur la protection des civils exposés aux attaques de la LRA en RDC

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
(New York, 24 décembre 2009): A l'occasion de l'anniversaire du massacre des centaines de civils par la LRA en République Démocratique du Congo (RDC) le jour de Noël 2008, le Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies chargé des Affaires Humanitaires et Coordonnateur des Secours d'Urgence John Holmes appelle à des mesures plus vigoureuses afin de protéger les civils encore exposés aux attaques. Des informations non confirmées indiquent que trois attaques survenues entre les 14 et 20 décembre de cette année ont fait 47 morts.

Entre les 25 et 27 décembre 2008, l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA) avait, selon des rapports, tué plus de 400 personnes lors des raids violents dans des églises et des villages reculés autour de Dungu et Doruma dans le District du Haut-Uele dans le nord de la Province Orientale, en RDC. Au total, entre septembre 2008 et juin 2009, des bandes de combattants LRA ont tué au moins 1 200 civils, enlevé 1 400 personnes - incluant quelque 600 enfants et 400 femmes - et provoqué le déplacement d'environ 230 000 personnes. Des attaques similaires continuent à être perpétrées.

« Ces massacres soulignent la vulnérabilité des civils dans les zones de la RDC o=F9 des groupes armés continuent à agir au mépris total des lois nationales et internationales », a dit M. Holmes. « Mais la LRA est de plus en plus une menace régionale, déstabilisant une partie importante de l'Afrique Centrale en commettant des atrocités contre des civils en République Centrafricaine, au Sud Soudan et en RDC, » a jouté M. Holmes. Au cours de l'année écoulée, au moins 83 000 personnes ont été déplacées et 241 tuées par la LRA au Sud Soudan et en République Centrafricaine.

M. Holmes a exprimé son appréciation du rôle de la mission des Nations Unies en RDC (MONUC) dans la protection des populations civiles dans l'Est et le Nord-Est de la RDC, y compris les efforts de l'armée nationale dans les zones o=F9 la LRA a été active dans le passé, et a appelé à pousser plus loin ces efforts. Il a aussi salué la coopération accrue entre les missions des Nations Unies dans les trois pays les plus touchés.

« L'ampleur du problème et l'énorme menace contre les populations civiles nécessitent des efforts concertés par les gouvernements de la République Démocratique du Congo et des pays voisins, et par la communauté internationale en général afin de protéger les civils et de mettre un terme une fois pour toutes à la menace que fait peser la LRA dans la région », a encore dit M. Holmes.

For further information, please call: OCHA-New York: Stephanie Bunker, +1 917 367 5126, mobile +1 347 244 2106, bunker@un.org; Nicholas Reader +1 212 963 4961, mobile +1 646 752 3117, reader@un.org; John Nyaga,+ 1 917 367 9262, mobile +1 917 318 8917, nyagaj@un.org;

OCHA-Geneva: Elisabeth Byrs,+41 22 917 2653, mobile, +41 79 473 4570, byrs@un.org.

OCHA press releases are available at http://ochaonline.un.org or www.reliefweb.int.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.