DR Congo

Le chef des opérations de paix de l’ONU en RDC pour évaluer le mandat de la MONUSCO

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, est arrivé mardi 19 octobre à Kinshasa, en provenance de New-York, aux Etats Unis.

Au cours d’une mission de six jours en RDC, le diplomate français compte évaluer, avec les autorités congolaises et divers partenaires de l’ONU, le mandat de la MONUSCO.

Il a été accueilli à l’aéroport international de N’djili par la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC et cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita.

Le lendemain de son arrivée, Jean-Pierre Lacroix, accompagné de Mme Keita, a rencontré plusieurs représentants de diverses communautés congolaises, notamment celles du Nord-Kivu.

Parmi eux, Paluku Kandu, président de la communauté Nande à Kinshasa, qui a émis le vœu que l’ONU s’implique davantage dans la restauration de la confiance entre les différentes communautés de cette province.

La population du Nord-Kivu aspire en effet « au mieux vivre ensemble » et espère voir la MONUSCO et les Nations unies l’accompagner dans ce sens.

C’est ce qu’a affirmé pour sa part Samuel Rumashana, président de la communauté Hutu, après sa rencontre avec Jean-Pierre Lacroix.

Après Kinshasa, le chef du Département de paix de l’ONU sera à Kalemie, dans le Tanganyika. Jean-Pierre Lacroix s’y rend pour évaluer le processus de retrait de la Mission de l’ONU dans cette province, notamment la mise en œuvre du « Triple Nexus ».

Cette approche consiste à renforcer la présence des Nations unies, notamment à travers ses agences, en prévision du retrait de la Mission de paix de la province du Tanganyika en juin 2022.

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU est aussi attendu au Nord-Kivu, particulièrement à Goma, Beni et Butembo. Y sont prévues des rencontres avec les autorités provinciales, ainsi que des acteurs de la vie civile et politique de cette province.