DR Congo

La République démocratique du Congo déclare la fin de la 14ème épidémie d’Ebola

Brazzaville/Kinshasa – La République démocratique du Congo a déclaré aujourd’hui la fin de l’épidémie d’Ebola qui a commencéil y a moins de trois mois à Mbandaka, la capitale de la Province de l’Équateur, dans le nord-ouest du pays. Il s’agissait de la troisième épidémie dans la province depuis 2018 et la 14ème dans le pays.

Avec une plus grande expérience dans le contrôle d’Ebola, des équipes nationales d’urgences soutenues par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires ont mis en œuvre une riposte rapide dès la déclaration du début de l’épidémie le 23 avril, en déployant des mesures de lutte clés, parmi lesquelles le dépistage, le suivi des contacts, la prévention et le contrôle des infections, le traitement et l’engagement à base communautaire. La vaccination – une mesure de protection essentielle – a été lancée tout juste quatre jours après que l’épidémie ait été déclarée.

En tout, il y a eu quatre cas confirmés et un cas probable, qui sont tous décédés. Lors de la précédente épidémie dans la province de l’Équateur, qui a duré de juin à novembre 2020, il y a eu 130 cas confirmés et 55 décès.

« Grâce à une solide riposte des autorités nationales, il a été rapidement mis fin à cette épidémie avec une transmission limitée du virus », a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Des leçons essentielles ont été apprises des précédentes épidémies et elles ont été mises en pratique pour concevoir et déployer une riposte à Ebolaencore plus efficace. »

L’épidémie qui vient de prendre fin a vu un total de 2104 personnes être vaccinées, parmi lesquelles 302 personnes contacts 1307 travailleurs de première ligne, Afin de faciliter le déploiement de la vaccination, un réfrigérateur de chaîne de froid à ultra-basse température a été installé à Mbandaka, ce qui a permis de conserver les doses du vaccin localement et en sécurité, ainsi que de les rendre disponibles efficacement.

La République démocratique du Congo a désormais enregistré 14 épidémies d’Ebola depuis 1976, dont six ont eu lieu depuis 2018.

« L’Afrique connait une hausse des cas d’Ebola et d’autres maladies infectieuses qui passent des animaux aux humains et touchent de vastes zones urbaines », a déclaré la Dr Moeti. « Nous devons être encore plus vigilants pour nous assurer de détecter les cas rapidement. La riposte à cette épidémie montre qu’en renforçant la préparation, la surveillance et la détection rapide des cas, nous pouvons garder une longueur d’avance. »

L’OMS a soutenu la République démocratique du Congo dans la mise en œuvre d’une stratégie nationale robuste, développée très tôt afin de guider la coordination de la riposte, avec la décentralisation des opérations jusqu’au niveau le plus local pour travailler étroitement avec les communautés, en appuyant la riposte sur des preuves, et en analysant régulièrement les risques épidémiologiques afin de rapidement ajuster la riposte.

Bien que l’épidémie à Mbandaka soit déclarée terminée, les autorités sanitaires poursuivent les activités de surveillance et se tiennent prêtes à réagir rapidement à toute flambée de cas. Il n’est pas rare que des cas sporadiques émergent à la suite d’une épidémie.

La maladie, qui affecte les humains et d’autres primates, est grave et souvent mortelle. Les taux de létalité ont varié de 25 % à 90 % lors des épidémies précédentes. Néanmoins, avec le traitement efficace actuellement disponible, les patients ont une chance de survie considérablement plus élevée s’ils sont traités de façon précoce et s’ils reçoivent des soins de soutien.

Pour de plus amples informations ou pour demander des interviews, veuillez contacter :

Eugene Kabambi
Emergency Communications Officer
Tel: +243 81 715 1697
Office: +47 241 39 027
Email: kabambie@who.int

Collins Boakye-Agyemang
Communications and Marketing Officer
Tel: + 242 06 520 65 65 (WhatsApp)
Email: boakyeagyemangc@who.int

Sakuya OKA
Communications Manager
WHO Regional Office for Africa
Cell: +242 06 508 1009
Email: okas@who.int