DR Congo

La RDC va introduire une dizaine de modules d’enseignement recommandés par l’OMS dans les formations médicales pour renforcer les capacités de base des prestataires de santé

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le principal résultat attendu de cet atelier est avant tout la mise à jour des enseignants des écoles de formation des professionnels de santé sur les nouveaux déroulements en matière de vaccination

BRAZZAVILLE, Congo, 16 février 2021/APO Group/ -- C'est une innovation. Les écoles de formation du personnel médical et paramédical de la RDC vont introduire très prochainement les cours sur la vaccination dans les curricula de base des professionnels de la santé. L'annonce a été faite le lundi 15 février à Kinshasa par le secrétaire général à la santé publique, le Dr Sylvain Yuma Ramazani, au nom du Ministre de la santé publique, Dr Eteni Longondo. C'était au cours d'un atelier qui a ouvert ses travaux du 15 au 18 février 2021, une première d’une cascade d’ateliers qui seront organisés en pools dans les autres provinces de la RDC jusqu’au 30 mars 2021. "Cette activité tombe à point nommé, parce qu’elle est en adéquation avec la vision du chef de l’Etat, SE Felix Antoine Tshisekedi qui a placé la Couverture Santé Universelle (CSU) comme priorité de l’action gouvernementale," a déclaré le secrétaire général à la santé. Selon lui, "la vaccination est une intervention à haut impact qui exige une offre de service de qualité, assurée par des prestataires qualifiés et formés. C'est bien cela qui justifie la tenue de ces travaux".

Le principal résultat attendu de cet atelier est avant tout la mise à jour des enseignants des écoles de formation des professionnels de santé sur les nouveaux déroulements en matière de vaccination. Puis "des voies et moyens doivent être trouvées pour intégrer un total de 17 modules d’enseignement recommandés par l’OMS dans les curricula de formation des différentes institutions d’enseignement de la RDC afin d’améliorer la formation de base des prestataires de santé," a précisé le Dr Yuma.

L'atelier, qui regroupe 35 participants provenant des universités et écoles de formation d'enseignement médical, est organisé par la Direction du Programme élargi de vaccination (PEV) de la RDC, avec l’appui technique de l’OMS, de GAVI et de l’USAID, dans le strict respect des mesures barrières en ces temps de COVID-19. La facilitation est assurée par les professeurs issus de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et de l’école de santé publique de Kinshasa. Y prennent part, les cadres du PEV et les agents du programme de vaccination de l’OMS RDC.

Dans son allocution de circonstance, la Directrice du PEV, Dr Elisabeth Mukamba a souligné "le besoin de renforcer les performances du PEV avec des personnels de santé mieux préparés aux défis de la vaccination et de la santé en RDC".

S'exprimant au nom des partenaires du PEV, le chargé de la vaccination à l’OMS RDC, le Dr Marcellin Nimpa a salué cette "initiative du Ministère de la santé qui participe de la volonté de rapprochement des écoles de formation en vue d’assurer une adéquation Formation-Emploi". Il a également indiqué que cela entrait "en droite ligne avec les objectifs du Programme mondial pour la Vaccination à l’horizon 2030 qui souligne le besoin d’établir des partenariats stratégiques avec les autres secteurs pour permettre à chaque enfant, où qu’il se trouve et quel que soit son niveau socio-économique de bénéficier des bienfaits de la vaccination".

Distribué par APO Group pour World Health Organization (WHO).